Sport

Les raisons du départ de Mehdi Benatia au Qatar

Un transfert surprise. Mehdi Benatia, capitaine des Lions de l’Atlas et joueur de la Juventus de Turin, a signé à Al-Duhail au Qatar, alors que plusieurs clubs européens étaient prêts à le recruter, souligne Le Monde.


« Un peu plus de quarante-huit heures après l’officialisation de son départ de la Juventus de Turin pour le golfe Persique, l’élégant défenseur de 31 ans a expliqué son choix sur son compte Instagram, alors qu’il se voyait bien terminer sa carrière dans le Piémont. ‘‘Malheureusement, la vie réserve quelques surprises et j’ai donc dû changer mes plans. Je comprends que l’on n’accepte pas mon choix, mais je vous demande de le respecter’’, précise-t-il », note le quotidien.

Le capitaine des Lions de l’Atlas, qui était sous contrat avec la Juventus jusqu’au 30 juin 2020, a donc été transféré pour un montant de 8 millions de dollars (près de 7 millions d’euros), avec des bonus pouvant atteindre 2 millions de dollars.

Le joueur percevra de son côté un salaire net annuel de 5 millions de dollars pendant trois ans, alors que ses émoluments transalpins se situaient autour de 3 millions hors primes.

Des faits qui poussent Le Monde à conclure qu’il s’agit d’« un choix financier plus que sportif », même si, note le journal, en manque de temps de jeu dans le club qu’il avait rejoint en 2016 en provenance du Bayern Munich, Mehdi Benatia avait plusieurs fois manifesté sa volonté de changer d’air. Utilisé à cinq reprises en Série A et une seule fois en Ligue des champions par Massimiliano Allegri, le coach bianconeri, l’international marocain (60 sélections) aurait pu poursuivre sa carrière en Europe, puisque au moins deux clubs allemands – le Borussia Dortmund et le Schalke 04 – semblaient disposer à l’accueillir, ainsi que le Milan AC.

« Benatia a clairement fait un choix financier plus que sportif, et il n’est ni le premier, ni le dernier dans ce cas. Même s’il a très bien gagné sa vie à la Juventus, au Bayern Munich [7,5 millions de dollars par an entre 2014 et 2016] et à l’AS Roma auparavant [2 millions de dollars en 2013-2014], il a le droit aussi de penser à l’avenir de sa famille. Il aura 32 ans en avril. Ce n’est pas un choix si surprenant », explique un agent au quotidien.

Réactions locales

Au Maroc, souligne le Monde, le départ de Mehdi Benatia au Qatar interpelle donc les supporteurs de la sélection nationale, inquiets de voir s’exiler de nombreux joueurs vers des championnats moins relevés qu’en Europe. Ce transfert intervient après ceux d’autres internationaux vers l’Arabie saoudite, tels Manuel da Costa (Ittihad) et Mbark Boussoufa (Al-Shabab), où ils ont rejoint Nordin Amrabat (Al-Nasr) et Aziz Bouhaddouz (Al-Batin) ou Karim El Ahmadi (Ittihad).

Interrogé par Le Monde Afrique sur cette question, Hervé Renard, le sélectionneur français des Lions de l’Atlas, dit comprendre leur choix. « Les championnats du Qatar ou de l’Arabie saoudite sont moins compétitifs, mais cela ne veut pas dire qu’ils ne le sont pas. Dans le cas de Benatia, Da Costa [32 ans], Ambarat [31 ans], El Ahmadi [34 ans] ou Boussoufa [34 ans], on parle de joueurs qui ont plus ou moins largement dépassé la trentaine. Qu’ils aillent dans un championnat moins relevé est donc plus compréhensible, car ils doivent aussi penser à l’avenir. Par contre, un joueur de 20 ou 25 ans qui part dans le Golfe, cela me semble moins logique », précise-t-il.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Grippe A/H1N1 : le virus sème la peur dix ans après

Article suivant

L’espagnol Internaco s’implante au Maroc