Accidents de la circulation

Les routes marocaines tuent moins pendant le confinement

La limitation de la circulation dans les villes du Royaume à cause de l’état d’urgence établi pour lutter contre le coronavirus a sauvé des vies. Deux morts ont été enregistrés la semaine écoulée et cinq dans la semaine du 23 au 29 mars.


Deux personnes ont trouvé la mort et 301 autres ont été blessées, dont 19 grièvement, dans 253 accidents de la circulation survenus en périmètre urbain au cours de la semaine allant du 29 mars au 6 avril 2020, indique mardi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Ces accidents sont dus principalement à l’inadvertance des conducteurs, à l’excès de vitesse, au non respect de la priorité, au changement de direction sans usage de signal, au non-respect du stop, à l’inadvertance des piétons, au non respect de la distance de sécurité, à la perte de contrôle, au changement de direction non-autorisé, au non-respect des feux de signalisation, au dépassement défectueux, à la circulation sur la voie de gauche, et à la circulation en sens interdit, précise la DGSN dans un communiqué.

A noter qu’en dehors de cette période de confinement, les accidents de la circulation tuent une moyenne de 20 personnes par semaine en périmètre urbain. Rappelons qu’en 2019, le nombre de personnes tuées dans les accidents de la route au Maroc s’élève à 3.384, soit une baisse de 2,9% par rapport à l’année 2018, selon les statistiques du ministère marocain de l’Equipement, du Transport de la Logistique et de l’Eau.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Fonds de soutien : Le message de Crédit Agricole du Maroc aux ménages bénéficiaires

Article suivant

Coronavirus : WhatsApp limite la possibilité de transfert de messages pour lutter contre la désinformation