Fonction publique

Les salaires pèsent sur le budget de l’État

L’Economiste s’intéresse dans son édition du lundi 4 novembre 2019 aux salaires des fonctionnaires. Le quotidien révèle que cette masse salariale reste toujours immaîtrisable.


Elles absorbent plus de 50% du budget de fonctionnement, dépassent de plusieurs milliards de dirhams le budget d’investissement… les dépenses du personnel de l’État sont difficilement compressibles. Même en l’absence d’une hausse due au dialogue social, elles augmenteraient mécaniquement sous l’effet des promotions statutaires, note l’Economiste.

Le journal poursuit en précisant que près de la moitié de ces dépenses vont à l’Education nationale et l’Enseignement supérieur qui concentrent le plus gros des effectifs des fonctionnaires. En intégrant les cotisations de l’État au titre de la prévoyance sociale et de la retraite, les salaires du personnel atteindront 138 milliards de DH en 2020. Ces dépenses vont absorber 48% des recettes ordinaires, souligne le quotidien.

L’Economiste rappelle que sur ces dix dernières années, hors cotisations sociales, les salaires du personnel ont augmenté de 52% : ils sont passés de 74 milliards de DH en 2009 à 112,16 milliards en 2019, soit une évolution moyenne de 4,24% par an.

 
Article précédent

Logistique : Où en est le déploiement de la stratégie ?

Article suivant

Etats-Unis : Trump acceptera moins de réfugiés en 2020