Flash-ecoProfession

Les traiteurs créent leur Fédération

L’assemblée constitutive de la Fédération marocaine des traiteurs (FMT), qui vise à réglementer la profession de traiteur, a eu lieu mardi 01 mai 2018 à Casablanca.


Au terme de cette assemblée, qui a réuni plus de 400 professionnels de toutes les régions du royaume, les participants ont élu le directeur général du Groupe Rahal, Sidi Mohammed Rahal Essoulami (candidat unique), président de la FMT. Sidi Mohammed Rahal Essoulami a indiqué que la création de ce nouveau cadre a pour objectif principal de fédérer toutes les forces du secteur en vue d’en faire un créneau de développement à l’échelle nationale et internationale. Pour le président, la FMT est un nouveau jalon dans l’organisation de ce secteur auquel a fortement contribué le Groupe Rahal fondé en 1946 et qui a pu consolider une expérience et une maîtrise dans les métiers de bouche en développant un ensemble de projets intégrés lui ayant permis de se positionner comme un opérateur leader incontesté dans son domaine et d’acquérir une renommée internationale. Il a rappelé que depuis l’année 2002, la stratégie du Groupe Rahal a envisagé la diversification dans de nouveaux métiers en bénéficiant des synergies après une consolidation de l’activité de base par une intégration verticale en amont des différents métiers relatifs à la restauration et au traiteur. Le Groupe compte aujourd’hui à son actif plus de 20 entités réparties sur 8 pôles d’activités stratégiques et qui emploie plus de 5 500 collaborateurs dans plus de 10 métiers, a-t-il dit.

Ce secteur, rappelle Sidi Mohammed Rahal Essoulami, emploie plus de 80.000 personnes en temps normal et environ 200.000 en haute saison, indiquant que la mise en place de cette fédération permettra d’accorder un intérêt particulier à la formation au profit de tous les employés, de renforcer le volet social via notamment la couverture médicale au profit des collaborateurs et de lutter contre les intrus qui portent atteinte à l’image de ce secteur.

La fédération veillera également à la défense des intérêts de ses membres et à la mise en place de projets socioculturels pour contribuer au développement de l’économie et de la société marocaines.

 
Article précédent

Dakhla : ouverture d’un nouvel hôtel

Article suivant

Centrale Danone réagit au boycott