Infrastructures

La voie express Tiznit-Laâyoune : les travaux avancent à bon train

Les travaux de réalisation de la voie express reliant Tiznit à Lâayoune, qui fait partie d’un projet global d’aménagement de la Route nationale N°1 entre Tiznit et Dakhla, avancent à bon train, a indiqué mercredi Khalid Cherkaoui, secrétaire général du ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau.


Ce projet phare permettra d’améliorer le temps et le coût de trajet, la fluidité du trafic, le niveau de service, le confort et la sécurité offerts aux usagers et facilitera le transport de marchandises entre les villes du sud et les grands centres de production et de distribution, a-t-il déclaré à la presse.

Il s’agit aussi de drainer d’importants investissements pour accompagner la dynamique socio-économique dans les provinces du Sud, a relevé Cherkaoui, qui a effectué une visite technique aux chantiers de réalisation de trois tronçons de la voie express Tiznit-Laâyoune au niveau de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra.

Ainsi, il a été procédé à la présentation du chantier de réalisation du lot n°10 de 36 km entre Oued El Waar et Akhfennir. Accompagné du gouverneur de la province de Tarfaya, Mohamed Hamim, le secrétaire général s’est également informé de l’état d’avancement des travaux de réalisation du lot n°13 de 57 Km de Tarfaya à la commune de Daoura, ainsi que du lot n°14 de 40 Km de Daoura à Laâyoune.

La réalisation de la voie express Tiznit-Laâyoune, qui aura des retombées positives sur les provinces du Sud au niveau économique et social, s’inscrit dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, lancé par SM le roi Mohammed VI à Laâyoune à l’occasion du 40ème anniversaire de la Marche verte.

Ce chantier d’envergure concerne le dédoublement de la Route nationale N°1 entre Tiznit et Laâyoune sur une longueur de 555 km ainsi que le renforcement et l’élargissement de la route, jusqu’à 9 mètres, entre Laâyoune et Dakhla sur une longueur de 500 km pour un coût global d’environ 10 milliards de DH. Pour leur part, les travaux de réalisation de la 1ère tranche (37 km) de la voie express qui reliera entre Tiznit et Guelmim, nécessiteront un investissement de l’ordre de 421 millions de DH et s’étaleront sur 36 mois.

 
Article précédent

Elle fait l’actu : Hayat Berka, nouvelle présidente de la CGEM Settat-Berrechid

Article suivant

Casa Anfa : l’AUDA entame la 2ème tranche du projet