Scanner

Les ventes de ciment toujours en perte de vitesse


Décidément, 2013 s’annonce très mal pour les cimentiers. C’est en substance ce qui ressort des dernières statistiques provisoires du ministère de l’Habitat qui font échos d’une baisse en volume de 12,6% de la consommation nationale de ciment au terme du premier semestre 2013, sur une année glissante. A l’origine de cette contre-performance, le recul des grands chantiers d’infrastructures et des projets immobiliers. 

 
Article précédent

Joué d’avance ( Par jamal Berraoui )

Article suivant

La biomasse du poulpe bien reconstituée...