Actualités

Les voies pour un modèle inclusif de développement

  1. Mohammed BOUSSAID, Ministre de l’Economie et des Finances, et Monsieur Driss ELAZAMI ELIDRISSI, Ministre délégué chargé du Budget, ont donné, cet après-midi du lundi, un point de presse à l’occasion de la tenue d’un colloque international qui sera organisé, les 2 et 3 juin, en association avec l’Association des Membres de l’Inspection Générale des Finances –AMIF-, manifestation qui réunira 600 participants avec des intervenants issus d’horizons professionnels et géographiques divers, sous le thème : « Quel modèle de développement pour l’entrée du Maroc dans le concert des pays émergents ? ».
  2. Boussaid a rappelé que le choix de cette thématique est intimement lié à un contexte international marqué par un questionnement et une remise en cause des modèles de développement choisis par plusieurs pays développés et émergents qui n’ont pas résisté et montré leurs limites face aux séismes économiques et financiers qui ont secoué le monde depuis 2008. L’expérience, selon le ministre de l’économie et des finances, a montré que les politiques économiques devraient être en permanence revues dans la perspective d’une bonne régulation des modèles existants et dans le but d’explorer les voies d’un système apte à créer de la richesse mais aussi une redistribution de celle-ci pour générer l’emploi et renforcer la justice sociale.

Enfin, M. Boussaid n’a pas manqué l’occasion pour faire un point sur la conjoncture économique nationale qui sera affectée de façon significative par la contreperformance de la production céréalière qui chuterait de 115 millions de quintaux à 33 millions cette année. Malgré l’évolution positive au niveau des autres secteurs qui sont tous orientés à la hausse, le taux de croissance est encore une fois revu à la baisse et serait inférieur à 2%.


 

 

 

 
Article précédent

BCP et Maroc Export, à l’offensive en Afrique de l'Ouest

Article suivant

Le français Clextral fournira la ligne de production de Dari