Entreprises & Marchés

Lesieur Cristal investit le marché des condiments

4% de parts de marché pour la première année de commercialisation de sa gamme de mayonnaise et de ketchup.


Lesieur Cristal fait son entrée sur le marché des condiments. Le numéro un marocain de l’huile de table vient, en effet, de lancer sur le marché national, sa gamme de mayonnaise et de ketchup. Et l’huilier compte sur la notoriété pour gagner une part de marché sur ce segment. «Lesieur Cristal vise dans un premier temps une part de marché de 4% sur la première année de commercialisation. Mais à terme, nous visons une part de marché de 20% », a souligné Samir Oudghiri Idrissi, le dg de Lesieur Cristal. «Il y a une concurrence sur ce segment, mais nous pensons que nous avons notre part à prendre», a-t-il ajouté. Il faut savoir que ces deux nouveaux produits ont été fabriqués dans des unités de production de Lesieur France. Youssef Barradi, directeur marketing de Lesieur Cristal précise également que la gamme de mayonnaise et de ketchup a été produite sur la base des normes standards en Europe. Mais ce n’est pas tout, car Lesieur Cristal a pris l’engagement au début de l’année de sortir trois à quatre innovations par an. Ainsi, pour mieux répondre aux besoins de ses consommateurs, Lesieur Cristal a récemment mis sur le marché la déclinaison en plusieurs parfums(citron et lavande) de sa gamme de savon pâte multi usage, dénommée El Kef. «On assiste à une légère baisse du savon dur. Cette tendance baissière de -2% par an est liée à l’utilisation beaucoup plus fréquente des machines à laver dans les ménages au Maroc. Il était donc tout à fait normal qu’on cherche une diversification de notre gamme. Cela nous permet aussi de donner de nouveaux horizons à la marque El Kef », a expliqué Samir Oudghiri Idrissi. 

Samir Oudghiri Idrissi, directeur général de Lesieur Cristal.

Un budget de 80 millions de DH alloué à l’innovation

Soulignons que depuis son lancement en début d’année, la gamme El Kef savon pâte a enregistré une part de marché de 17%, un chiffre qui dépasse largement les prévisions initiales de la société, qui tablait sur 5% sur la première année. L’autre innovation concerne le savon dur Taous. Lesieur Cristal revient avec une déclinaison du savon dont le Taous antibactérien, qui répond à une réelle demande des consommateurs selon le management de la société. «Cela nous a permis de redynamiser et d’élargir la marque, afin de consolider nos acquis sur le marché des savons de toilette », a fait remarquer le directeur général de Lesieur Cristal. Avec un chiffre d’affaires de 2 milliards de DH au premier semestre 2013, en hausse de 1,8% par rapport à celui de la même période en 2012, la société fait désormais de l’innovation, son cheval de bataille. Selon Samir Oudghiri Idrissi, pas moins de 80 millions de DH sont alloués chaque année à la Recherche/Développement. «On se doit de continuer à innover pour réellement consolider notre position», a-t-il affirmé. Cette innovation touche également l’amont agricole. Sur les deux produits lancés en début d’année à savoir, l’huile d’olive Al horra et Taous savon liquide, le management de Lesieur Cristal ne cache pas sa satisfaction. Pour Al horra, la part de marché est de 24%, Taous liquide enregistre, pour sa part, 40%.   

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traite et les analyse. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

El Jadida organise le 1er Forum sur l'économie du savoir

Article suivant

Un plan d’urgence pour la métropole