Flash-eco

L’Espagne appelle juste à la précaution dans certaines zones du Royaume

A l’approche des vacances de « Semana santa » en Espagne, prévues du 29 mars au 6 avril, le gouvernement espagnol recommande juste de la « précaution » à ses concitoyens préparant un voyage au Maroc. En effet, et contrairement aux pays voisins (Algérie, Tunisie, Libye et Egypte), le Royaume ne figure pas dans la liste rouge établie par l’Office d’information diplomatique (OID) espagnol, qui conseille seulement d’éviter d’entrer dans les espaces militaires où il est interdit de prendre des photos. Le même avertissement concerne les frontières avec l’Algérie. A propos des autres régions enclavées du pays, les touristes espagnols sont priés de s’y déplacer, de préférence, à bord d’un véhicule tout terrain. En revanche pour le Rif, l’OID reconnait « un certain danger » dans les environs de Ketama, recommandant de « redoubler de vigilance à cause de la présence de personnes qui, occasionnellement, tentent de vendre avec insistance de la drogue aux touristes étrangers ». Prenant en compte ce facteur, l’OID se prononce pour des déplacements dans cette zone, de préférence en groupe et pendant la journée. A l’exception de ces quelques avertissements, l’OID conclut à l’absence de risques dans les autres régions du Maroc.


 

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Plastic Omnium s'est bel et bien retiré de Rabat

Article suivant

Un peu plus de 3,4 millions de véhicules en circulation au Maroc