Tourisme

L’Espagne et la Turquie : deux destinations préférées des Marocains

Depuis quelques années, l’Espagne est devenue une destination privilégiée des Marocains. Plus récemment, la Turquie, sans visa, est devenue un concurrent redoutable de l’Espagne.


Chaque année, des touristes marocains satisfaits par un bon rapport qualité-prix des offres touristiques espagnoles et turques en séduisent d’autres. La tendance est bien installée. Les Marocains qui paient un prix fort dans des destinations locales sans pour autant en être satisfaits, font leurs calculs et se réorientent vers le nord, au-delà des frontières : Espagne, notamment dans le sud, Portugal, Turquie, Malte, ou encore vers le sud du Maroc, destination Iles Canaries.

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette nouvelle tendance qui s’est progressivement fait une place dans les coutumes des vacanciers marocains, notamment le désir d’un dépaysement total, l’impact de l’ouverture médiatique du Royaume (chaînes tv, internet, réseaux sociaux…) sur la population, la baisse des coûts de transports et l’amélioration du niveau de vie de plusieurs marocains avec l’essor de la classe moyenne.

Le nombre de visas de court séjour accordés par l’Espagne aux ressortissants marocains est passé de 68.354 en 2001 à 194.175 en 2018.

Sur ce dernier point, les statistiques du Haut Commissariat au Plan (HCP) font état d’une nette amélioration du niveau de vie au Maroc. En termes réels, le niveau de vie a progressé à un taux moyen annuel de 3,6%, entre 2007 et 2014, contre 3,3%, entre 2001 et 2007.

C’est ainsi que l’Espagne, à titre d’exemple, arrive à attirer annuellement plusieurs Marocains, et leur nombre va crescendo. Les données du ministère de Travail, de l’Immigration et de la Sécurité social espagnol viennent corroborer cette tendance avec des chiffres qui reflètent l’engouement des Marocains pour le voyage à l’étranger.

Office des changes a revalorisé la dotation touristique, désormais plafonnée à 45.000 dirhams, voire à 100.000 dirhams

En effet, le nombre de visas de court séjour accordés par l’Espagne, 2ème destination touristique mondial selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), aux ressortissants marocains a presque triplé entre 2001 et 2018, passant de 68.354 à 194.175.

Quant à la Turquie, ce pays à cheval entre deux continents séduit de plus en plus de Marocains, qui s’y rendent pour un double objectif: découvrir une culture riche et diversifiée et profiter des centres commerciaux, connus pour leur rapport qualité-prix très attrayant, pour faire du shopping.

Le nombre des Marocains, qui ont visité le pays d’Atatürk a augmenté de 13.789 personnes en 2003 à 176.538 en 2018.

Les statistiques du ministère turc du Tourisme font en effet état d’une hausse vertigineuse du nombre des Marocains, qui ont visité le pays d’Atatürk, avec 176.538 personnes en 2018 contre seulement 13.789 en 2003. Par conséquent, les frais de voyage ont atteint près de 19 milliards de dirhams en devises au titre de l’année 2018, contre 9% en 2017, dépassant ainsi les recettes touristiques en devises engrangées par le Maroc (+1 MMDH).

Lire aussi : Tourisme : quel manque de rigueur !

Ainsi, l’Office des changes s’est mis au diapason des Marocains, à travers la revalorisation de la dotation touristique, désormais plafonnée à 45.000 dirhams, voire à 100.000 dirhams, sous certaines conditions. Cette mesure d’assouplissement vient concrétiser le choix du Maroc pour une économie ouverte et libérale et entraînera ainsi un gain de réactivité pour les opérateurs et les estivants marocains.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Casablanca : des têtes d’ânes découvertes à Hay Mohammadi

Article suivant

Le KACM signe un contrat de haut niveau