Agriculture

L’Espagne inquiète du développement agricole au Sahara marocain

Le plan agricole du Maroc dans les provinces du Sud menace l’Espagne. Le Royaume construira 5000 hectares de serres dans cette région durant cette décennie pour attaquer le marché européen des fruits et légumes, dominé aujourd’hui par Murcie et Almeria, rapporte elconfidencial.com.


Le Maroc construira 5000 hectares de serres dans ses provinces du Sud durant cette décennie, selon le plan stratégique Génération Green 2020-2030. La plupart des hectares seront utilisés pour la culture et l’exportation de la tomate, ce qui permettra au Royaume de donner un coup de fouet à l’un des produits phares du sud-est espagnol.

À Almería, Murcie, Grenade et Malaga, les professionnels mettent en garde depuis des années que le Maroc prend leur part du marché européen.

Lire aussi | Maroc : les listes A et B mises à jour au moins deux fois par mois

Avec ce plan ambitieux, les centaines de producteurs de tomates espagnols pourraient perdre leurs entreprises en quelques années et la menace s’étendrait à d’autres cultures. Le syndicat agricole COAG qualifie le projet marocain de « mégalopole de la tomate » et demande à l’Union européenne d’agir au plus vite.

Le Maroc et l’Union partagent un accord d’association entré en vigueur en 2000. L’essentiel des échanges commerciaux repose sur la pêche, mais le Royaume a beaucoup misé sur l’agriculture et depuis 2012, l’accord préférentiel en franchise de droits, a également été étendu au potager.

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc. 522 nouveaux cas, 527.696 au total, mercredi 23 juin 2021 à 16 heures

Article suivant

Politique. Le nomadisme n’est que la conséquence de la crise