BTP

L’espagnol Gembosa se retire du Maroc

Dix ans après s’y être implanté, le groupe espagnol Gembosa décide de se retirer du marché marocain.


En effet, ce leader européen du pompage de béton né de plusieurs regroupements d’entités ibériques vient de liquider Gembosa Maroc qui était, à sa création en 2008, la première filiale en Afrique du Nord. Cette décision fait suite à une baisse d’activité prolongée à partir de 2013 après un démarrage réussi dans le sillage de grands projets publics d’infrastructures du groupe basé à Madrid.

Il faut dire que le recours à la location d’engins de pompage de béton est en baisse sur le marché marocain où moins de 50% du béton prêt à l’emploi mis en œuvre sur les chantiers est coulé grâce à une pompe à béton. L’explication émane de l’importance du parc de grues à tour (grues fixes) au Maroc, lesquelles sont un bon substitut pour l’utilisation du béton.  Dès lors, pourquoi investir dans la location d’une pompe à béton lorsque l’on a déjà à disposition un moyen pour bétonner et qu’on n’a pas besoin d’autorisation pour occupation d’espace public (ce qui est souvent le cas d’une pompe pour un usage urbain) ? Certes, les pompes à béton présentent de multiples avantages (évitent de couler le béton manuellement avant de placer des structures prêtes à l’emploi en hauteur, mobilisent moins de ressources sur le chantier…), mais leurs coûts directs peuvent parfois être dissuasifs pour des entreprises ou des promoteurs qui ont déjà des grues en propriété ou louées pour la durée du chantier. Par ailleurs, le ralentissement depuis quelques années des investissements publics dans les grands chantiers de travaux publics (alors que pour de tels projets, le recours aux pompes est incontournable) n’a pas non plus arrangé les affaires d’acteurs structurés tels Gembosa.

Rappelons que contrairement à son repli du Maroc, le groupe Gembosa maintient sa présence au Mozambique (seule filiale africaine encore opérationnelle). Outre les filiales européennes polonaise et portugaise, le groupe qui revendique plus de 40 millions d’euros de chiffre d’affaires (près de 450 millions de DH) est également présent en Amérique du Sud (Chili).

 
Article précédent

Elle fait l’actu : Fatima Zohra Outaghani, DG de Pr Média

Article suivant

Oppo : nouveau-né de la série F