Mobilier

L’espagnol Hermex ferme sa filiale marocaine

Le leader ibérique des équipements et mobiliers pour enfants (tous usages confondus), n’a plus les yeux de Chimène pour le Maroc. En effet, Hermex Iberica vient de liquider sa filiale marocaine qu’il avait créée quatre ans auparavant, pour s’attaquer au marché marocain en la dotant de moyens logistiques importants.


Il faut dire qu’Hermex Maroc n’a pas réellement connu son envol, avec un chiffre d’affaires n’ayant jamais dépassé quelque millions de dirhams. Par conséquent, la maison mère qui en avait fait sa première implantation en dehors de la péninsule ibérique, a préféré se recentrer sur son marché domestique qu’elle domine depuis plus d’une décennie, avec près de 30.000 clients servis en trente années d’existence.

Le marché marocain où Hermex Iberica a déjà accompagné tout de même quelque dizaines de clients de divers horizons (crèches, écoles primaires et secondaires, cliniques pour enfants ou encore hôtels de luxe pour leurs clubs pour enfants…), continuera à être couvert directement à l’export à partir du siège du groupe à Madrid.

Rappelons que le marché du mobilier pour enfants au Maroc est des plus éclatés, avec une foultitude de revendeurs et importateurs de produits importés d’Europe, mais également de la Chine et de plus en plus de la Turquie, dont quelques acteurs ont pris des positions importantes à l’échelle mondiale, tels que Oner Moduler Mobilya San (plus connu par sa marque NewJoy) qui est représenté au Maroc par NewJoy Maroc.

Aussi, avec une offre qui demeure parcellaire face à une demande qui progresse à deux chiffres, aucun acteur dominant ne se démarque notamment parmi les industriels marocains du mobilier, qui ont tous négligé ce créneau porteur.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Aziz Akhannouch : « Le PMV a permis d'améliorer le revenu des agriculteurs de plus de 66% »

Article suivant

Meknès : une application mobile pour organiser le séjour des visiteurs