Agroalimentaire

L’espagnol Ibercacao met la main sur une PME à Tanger

Alors que l’espagnol Coviran vient de quitter le Maroc, son compatriote Ibercacao fait le chemin inverse en développant une base industrielle au sud du détroit.


En effet, ce groupe agroalimentaire spécialisé dans la fabrication et distribution de produits chocolatés et connu pour ses marques Los casitos, Dulcinea et Conguitos, vient de jeter son dévolu sur la PME tangéroise Lucar Produccion y Distribution. L’opération s’est traduite par une prise de participation majoritaire du groupe basé à Quintanar de la Orden (province de Tolède) dans le capital de la cible qui opère une unité industrielle de fabrication de produits chocolatés sur la route de Tétouan.

Lire aussi | Scénarios de rentrée 2020-21 : le Ministère de l’Éducation face à un casse-tête chinois

Pour l’instant, rien ne filtre sur le montant de la transaction conclue avec les cédants Torres Pedro et Vicente Benjamin, entrepreneurs espagnols installés à Tanger depuis quelques années, mais cette croissance externe vient renforcer la présence du groupe Ibercacao au Maroc en y développant une activité industrielle après y avoir créé une base commerciale permanente depuis 2013 à travers Dulcinea Maroc. L’acquéreur envisage de muscler dans la foulée, la capacité industrielle de sa nouvelle filiale pour en porter le chiffre d’affaires à 100 millions de dirhams à horizon 2023 (contre un peu plus de 20 millions de dirhams actuellement).

Lire aussi | Kima Holding, un des poids lourds de la santé au Maroc, se lance dans le dispositif médical

Rappelons qu’Ibercacao fut fondé en 1939 par la famille Nieto avec une production 100% artisanale. En quelques décennies de développement continu, notamment à l’export, le groupe est devenu le plus grand fabricant de chocolat d’Espagne. Depuis 2010, l’entreprise fait partie de Grupo Chocolates Lacasa et Vicovicama. Quant au marché marocain de la chocolaterie, il connait un développement soutenu depuis une décennie avec une taille globale frôlant le milliard de dirhams. Les principaux spécialistes industriels locaux sont Pastor et Aiguebelle. 

 
Article précédent

OPCVM : l’encours atteint pour la première fois les 500 milliards de DH

Article suivant

Un nouveau transporteur maritime en gestation