Capital-investissement

L’espagnol PMS ouvre le capital de sa filiale marocaine Prochimag

Dix ans après avoir acquis la totalité du capital auprès de ses fondateurs, l’espagnol PMS International ouvre le capital de sa filiale marocaine.


Le groupe spécialisé dans la distribution de produits chimiques multi-usages, basé à Barcelone, vient de vendre 30% du capital de Prochimag, une PME qu’il avait achetée en 2009 dans son élan de conquête du marché maghrébin où il compte également une forte présence en Algérie (à travers trois filiales : Distrim, Envex et Deisa Algérie.)

L’acquéreur est l’autre acteur catalan Corfem qui opère dans le trading de commodities et autres produits semi-finis à usage industriel entre, d’une part, la péninsule ibérique et, d’autre part, le continent africain et le Moyen Orient. L’opération permet au vendeur de récolter quelque 13 millions de dirhams (ce qui valorise sa filiale basée à Casablanca à 43 millions de dirhams) alors qu’il est en plein désendettement et à l’acquéreur de faire un premier pas au Maroc, un marché auquel il s’intéresse depuis quelques années.

Préalablement à la cession, l’ancien actionnaire unique avait procédé en début 2019 à un renforcement des fonds propres de sa filiale marocaine, laquelle avait connu quelques difficultés avant 2016 et ce, en portant son capital de 2 millions à 6,6 millions de dirhams.   

Rappelons que Prochimag a été fondée en juin 1984. Pendant 25 ans, son activité principale était la représentation au Maroc de sociétés étrangères dans le domaine des produits chimiques destinés essentiellement aux secteurs du traitement des eaux, l’industrie agroalimentaire, la peinture, le plastique et la céramique.

Après son entrée dans le giron du groupe PMS International, elle a commencé progressivement à se diversifier dans l’importation de matières premières d’Europe (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Pays-Bas, Italie et de Turquie). Aujourd’hui, Prochimag réalise un chiffre d’affaires d’un peu moins de 50 millions de dirhams pour un effectif d’une vingtaine de salariés.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Viva Technology : L’OCP représentera le Maroc à Paris

Article suivant

Il fait l'actu : Mohamed Kettani, PDG d'Attijariwafa bank