Agriculture

Agriculture : Al Dahra accélère son développement au Maroc

Le groupe émirati Al Dahra, contrôlé par Sheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan poursuit ses investissements au Maroc.


Plus de six ans après y avoir pris pied à travers une croissance externe dans le secteur oléicole, le groupe spécialisé dans les produits alimentaires et aliments pour animaux, vient de créer deux nouvelles filiales marocaines.

Il s’agit d’une part, d’Al Dahra Morocco Factories qui a pour objet de développer une activité de floriculture et d’horticulture, conformément à ce que le groupe avait annoncé en 2017 en marge de son investissement dans une ferme à Azrou (sud de Fès), d’une superficie de plus 1.000 Ha principalement dédiée à la production de pommes.

D’autre part, le groupe basé à Abu Dhabi (plus grand émirat des Émirats Arabes Unis) a créé Al Dahra Trading Morocco, qui sera essentiellement orienté vers la distribution et la commercialisation des aliments de bétail.

Aussi, avec ces nouvelles entités, le groupe Al Dahra, qui revendique un chiffre d’affaires consolidé supérieur à un milliard de dollars (près de 10 milliards de DH) compte faire du Maroc un des pays africains les plus importants de son dispositif agricole et industriel sachant qu’il est déjà présent en Namibie, Egypte et Afrique du Sud.

Rappelons que le groupe Al Dahra s’est fait connaître au Maroc en 2012 à l’occasion de son raid sur OLIVA, une PME basée à Meknès qui opère dans la production oléicole et dont le produit phare éponyme vient d’être primé en fin 2018, parmi les 10 meilleures huiles d’olive extra-vierge conditionnées du Maroc, lors du Trophée Premium «Volubilis Extra-Vierge Maroc 2018».

Par ailleurs, le groupe Al Dahra compte une présence internationale impressionnante, allant de l’Australie aux Etats-Unis en passant par l’Europe (où il vient de rafler Agricost Braila, le leader roumain des produits agricoles), le Moyen Orient et l’Afrique. Le groupe détient et/ou exploite plusieurs centaines de milliers d’hectares à travers une vingtaine de pays.

 
Article précédent

Il fait l'actu : Omar Hilal, Ambassadeur du Maroc auprès des Nations-Unies

Article suivant

Les enjeux de l’Afrique en 2019 au cœur d’une rencontre à Casablanca