Transport ferroviaire

LGV Kenitra-Marrakech : une enveloppe budgétaire de 40 milliards de DH pour la réalisation

La Ligne à Grande Vitesse (LGV) devant relier Kénitra à Marrakech nécessitera une enveloppe budgétaire de 40 milliards de DH selon Abdelkader Amara, ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau. Les détails.


Le ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara, a récemment laissé filtrer des détails au sujet du projet de LGV (Ligne à Grande Vitesse) devant relier les provinces du Sud du Royaume. Ainsi, lors de son passage à la Chambre des Représentants, le 22 décembre, il a indiqué que le projet de LGV Kénitra à Marrakech nécessitera une enveloppe budgétaire de 40 milliards de DH et que celui de Marrakech-Agadir coûtera 50 milliards de DH, dans le cadre du programme ferroviaire à l’horizon 2040. « L’enveloppe budgétaire totale atteindra près de 100 milliards de DH », a-t-il assuré. Notons que les études techniques détaillées, notamment en ce qui concerne la deuxième ligne Marrakech-Agadir, sont dans un état d’avancement satisfaisant.

Lire aussi| Google va accompagner des startups marocaines

Par ailleurs, sur un autre volet notamment concernant la révision de la gestion des agréments du transport mixte, Abdelkader Amara, a fait observer que quelque 3.831 licences de transport mixte ont été attribuées, dont seuls 29% sont exploitées. La région de Béni Mellal-Khénifra est classée première en termes de nombre d’agréments accordées (565 licences dont 15% exploitées), suivie de la région de Drâa-Tafilalet, puis Marrakech-Safi.

Lire aussi| Tanger Med : record pour le trafic conteneurs

 
Article précédent

Suivez le LIVE de l’émission « Ach Waq3 » de MFM Radio

Article suivant

Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, mercredi 23 décembre