Hôtellerie

L’hôtel Lincoln entame sa phase opérationnelle

La restructuration consiste en la conception d’un hôtel 5 étoiles, tout en préservant le parti architectural voulu par le créateur de l’hôtel.


C’est désormais acté. L’Agence Urbaine de Casablanca (AUC) et le Groupe de développement territorial français Réalités, à travers sa filiale Réalités Afrique, ont signé la convention pour le réaménagement, la rénovation et l’exploitation de l’hôtel Lincoln à Casablanca.

Cette convention constitue la première étape du phasage opérationnel du projet de réhabilitation en fixant notamment les modalités d’acquisition du bien, mais également les règles d’intervention entre l’AUC et Réalités pour le déroulement du projet. « Cette signature ne matérialise pas uniquement la rénovation d’un bâtiment, mais également la reconquête de tout un quartier historique d’une richesse architecturale exceptionnelle », estime Toufiq Benali, gouverneur, directeur de l’AUC.

La restructuration consiste en la conception d’un hôtel 5 étoiles, tout en préservant le parti architectural voulu par le créateur du Lincoln, l’architecte Hubert Bride et ce, à travers la rénovation de l’aile existante et l’insertion d’une nouvelle façade « en creux » identique à la première. Cette restructuration est accompagnée par l’agence d’architecture et d’urbanisme Oualalou+Choi.

Lire aussi : L’hôtel Lincoln Casablanca enfin réhabilité

La programmation projetée comprendra, outre un hôtel 5 étoiles, des espaces de coworking, un concept store, un rooftop offrant un spa, un espace fitness, un restaurant ainsi qu’une piscine. Le tout sur une surface de plancher de 13.500 m². Ce projet structurant sera réalisé par Réalités Maîtrise d’Ouvrage Maroc, filiale de Réalités Afrique.

Pour rappel, le Groupe Réalités avait remporté, en novembre 2018, l’appel à manifestation d’intérêt lancé par l’Agence Urbaine de Casablanca en vue de l’acquisition, le réaménagement, la rénovation et l’exploitation de l’hôtel.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Ces gouverneurs qui ont incarné Bank Al-Maghrib

Article suivant

Bank Al-Maghrib : tout savoir sur une institution discrète