L'édito

L’humanisme, unique héritage indestructible

Dans le combat contre la pandémie due au Covid-19, elles et ils ont été en première ligne. Elles et ils le sont toujours. « Elles et ils », ce sont tous les professionnels de la santé. Elles et ils ont donné leur vie en essayant de sauver des personnes atteintes par le Covid-19.


Malgré l’insuffisance des moyens, malgré les conditions, souvent défavorables, elles et ils n’ont pas reculé. Elles et ils ont accompli leur devoir jusqu’au bout. Paix en leur âme. Leur dévouement, leur sacrifice, ne seront pas vains. Leur exemple est le véritable héritage à transmettre aux nouvelles générations qui prennent et prendront la relève, à tous les niveaux, pour redonner aux relations sociales cette substance humaniste sans laquelle la vie n’aurait plus de sens. Elles et ils sont « vivants » et le resteront dans la mémoire collective des marocaines et des marocains. Challenge les honore eux et leurs familles. Elles et ils méritent un infini respect.

Lire aussi |Votre e-magazine Challenge du vendredi 22 janvier 2021

Ce dévouement contraste avec la réalité internationale caractérisée par une « sécheresse » de l’humain, où la « guerre des vaccins » nous rappelle cette « guerre du feu », datant de la préhistoire. Deux logiques destructrices et complémentaires déchirent le monde actuel : celle du profit où le « mieux payant » est le premier servi, et celle du « chacun pour soi », où les Etats ayant l’avantage d’abriter les laboratoires de fabrication du vaccin anti-Covid-19, se réservent la priorité et se servent en premier. Humanisme et solidarité internationaux sont à nouveau mis à l’épreuve d’une réalité que l’on croyait avoir changée.

Lire aussi | L’Inde donne son feu vert pour l’exportation du vaccin vers le Maroc

Cette réalité-là justifie amplement le choix pertinent et stratégique du Royaume du Maroc dans la généralisation de la couverture socio-médicale au cours des  cinq prochaines années. Et ce choix, pour réussir, est intimement lié à l’adoption d’une nouvelle démarche inclusive de l’économie informelle. L’informel-licite, constitué par des micro-activités, souvent de survie, fait partie de cette réalité complexe et spécifique de notre formation sociale, à appréhender autrement qu’à travers des chiffres. La nouvelle approche intégrationniste en gestation comporte en elle-même une voie prometteuse d’une croissance endogène où l’économie est constamment une tentative de réponse au mieux-être humain, en équilibre avec l’environnement naturel.

 
Article précédent

Hommage / Covid-19 : ces soignants morts sur le front de l'épidémie

Article suivant

Vaccin indien : l’avion transportant les 2 millions de doses arrive bientôt à Casablanca [Suivi en direct]