CarburantsHydrocarbures

Libéralisation des prix des carburants : Mohamed Sajid appelle à protéger le consommateur

Le parti de l’Union Constitutionnelle (UC) appelle à plus de pragmatisme dans la gestion de la libéralisation du marché des hydrocarbures afin de protéger le consommateur marocain


« Il existe plusieurs approximations dans le processus de libéralisation du secteur des hydrocarbures. Le gouvernement confond abandon d’attributions et libéralisation», fait remarquer Mohamed Sajid, Secrétaire Général du parti de l’Union Constitutionnelle dans un communiqué publié, ce mardi 1 décembre 2015, jour d’entrée en vigueur de la libéralisation des prix des carburants.

En effet, le parti UC note que ce dispositif ne prévoit aucune mesure d’accompagnement du secteur des hydrocarbures, aucune phase transitoire et encore moins la mise en place d’une autorité de régulation avec des attributions larges, à même de protéger le consommateur contre d’éventuels abus.

Le parti persuade que la reprise à la hausse du prix du baril sur le marché international provoquera une augmentation inédite des prix des carburants sur le marché marocain. Cette éventuelle hausse des prix appellera, sans aucun doute, à une nouvelle intervention publique sur les prix à la vente, qui ira à l’encontre de cette libéralisation.

Le parti recommande, ainsi, au gouvernement d’ identifier, dès maintenant, les outils de régulation prévus en cas d’augmentation des prix à des niveaux insupportables par le pouvoir d’achat marocain, et en préciser les modalités budgétaires.

 
Article précédent

Libéralisation des prix des carburants : ViVo Energy Maroc optimiste pour le consommateur

Article suivant

Destination Maroc : Les professionnels démarcheront le marché russe