Transport maritime

Ligne maritime Maroc-Angleterre. Ce qui va changer pour les marchandises marocaines

Annoncée en début d’année, la ligne maritime reliant le port de Tanger Med à celui de Poole (Royaume-Uni) devrait être opérationnelle au courant de ce mois de septembre. Qu’est-ce que cette desserte maritime va changer pour les produits marocains ?


La ligne maritime reliant le Maroc et le Royaume-Uni, annoncée en février dernier, devrait être opérationnelle ce mois-ci. En clair, elle reliera le port de Tanger Med à celui de Poole, dans le sud de l’Angleterre. Il s’agit d’une nouvelle desserte maritime hebdomadaire RoRo, sans escale, qui permettra notamment aux opérateurs marocains d’éviter les nombreuses procédures frontalières engendrées par le Brexit sur les marchandises arrivant via l’Europe par la route. Ce service direct sera assuré par la compagnie United Seaways.

Lire aussi | Le britannique Chariot signe un contrat avec Stena Drilling pour un puits off-shore au Maroc

D’ailleurs, l’Ambassadeur du Royaume-Uni au Maroc, Simon Martin, a, lors d’une sortie médiatique il y a quelques semaines, déclaré que cette ligne serait opérationnelle au mois de septembre. Pour Younes Lamarti, Directeur général de Bolloré Transport & Logistics Maroc, l’ouverture de cette ligne constitue d’une part une opportunité considérable parce que le Royaume-Uni est un marché important pour le Maroc, et d’autre part parce qu’elle favorisera les exportations notamment de produits agricoles.

Notons que cette nouvelle desserte offrira un gain de temps non-négligeable aux opérateurs. Elle permettra aussi de réduire les coûts, et pourrait même sur le long terme profiter aux marchandises en provenance d’Afrique subsaharienne.

Lire aussi | Said Guemra : « 52% de notre consommation électrique ne sera pas renouvelable en 2030 ! »

« Dans cette nouvelle dynamique , le trafic subsaharien va sans doute considérablement augmenter. Le port de Dakhla sera amené à jouer un rôle important et le Maroc pourrait alors devenir le hub portuaire pour toutes les marchandises venant du Sud vers les pays du Nord. », analyse Younes Lamarti. Pour rappel, après le Brexit, le Maroc a signé un accord d’association, entré en vigueur le 1er janvier 2021, avec le Royaume-Uni portant sur la poursuite de leurs relations, suite à sa sortie de l’Union européenne (UE).

 
Article précédent

Émirats Arabes Unis. Bientôt un nouveau visa permettant aux étrangers de travailler dans le pays

Article suivant

Élections 2021 au Maroc. 12% de taux de participation à midi