AmeublementFlash-eco

Ligne Roset revient au Maroc

Après quelques années d’absence, Ligne Roset, créateur-fabricant-concepteur de mobilier français, reprend ses quartiers à Casablanca, au cœur du Triangle d’or, sur le boulevard Abdellatif Ben Kaddour.


C’est Mohamed Berrada, passionné de design et d’art contemporain, qui est derrière ce retour, dès le 1er décembre prochain, de cette enseigne familiale.

Ligne Roset, qui avait fait son entrée sur le marché marocain en 2005, se définit « comme le symbole d’une élégance de vie à la française, de savoir-faire artisanal transmis de génération en génération et signé par les plus grands talents du design contemporain ».

L’inauguration officielle du nouveau showroom est prévue ce 29 novembre. La boutique de Casablanca exposera « des collections faites pour durer, loin des effets de mode, déclinées en six grands thèmes (Vivre, Dîner, Dormir, Travailler, Éclairer, Décorer) et mises en scènes à travers différentes atmosphères, selon le représentant exclusif de la marque au Maroc.

Celui-ci appréhende ce retour de l’enseigne spécialisée dans le mobilier haut de gamme contemporain sur le marché national avec une certaine sérénité. Côté prix, Ligne Roset Maroc prévoit d’appliquer des prix à l’identique, voire moins chers qu’en France.

Fondée en 1860 à Montagnieu, dans le département de l’Ain, Ligne Roset est aujourd’hui, entre autres, à Boston, New York, Washington DC, Miami, Chicago, Seattle, San Francisco, Los Angeles, Atlanta… à travers un réseau de 21 points de vente, essentiellement composé de distributeurs exclusifs situés dans toutes les grandes villes américaines.

Par ailleurs, le groupe connaît un fort développement en Asie et particulièrement en Chine avec la présence de plus de 20 magasins. Aujourd’hui, l’international représente 65% de l’activité de la marque, établie dans près de 70 pays, à travers plus de 800 points de vente.

Les meubles Ligne Roset sont intégralement conçus, développés et fabriqués dans l’Ain, dans l’un des 5 sites de production de Briord, à 70 km à l’est de Lyon.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Croissance économique: les analyses d’Euler Hermès sur le Maroc

Article suivant

CAN 2019 : les raisons derrière la décision de la CAF