International

L’impact de la contamination d’œufs évalué à des millions d’euros en Belgique

Les professionnels du secteur agricole belge évaluent à plusieurs millions d’euros l’impact de la contamination d’œufs à l’insecticide fipronil, un scandale qui ne cesse de prendre de l’ampleur en Belgique.


Alors qu’en Flandre, le syndicat agricole flamand (Boerenbond) évoque « au moins 10 millions d’euros », la Fédération wallonne de l’agriculture (FWA) a estimé mercredi 09 août 2017 que les dégâts entraînés par la contamination d’œufs à l’insecticide fipronil sont pour l’instant évalués à des centaines de milliers d’euros en Wallonie. « Cela reste évolutif », a relevé le directeur du service d’études à la Fédération wallonne, Alain Masure.

Mardi 08 août 2017, l’Agence fédérale belge pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) a révélé les résultats d’une contre-expertise, faisant état de la détection, dans un échantillon d’œufs, de taux de fipronil supérieur aux normes européennes. Cette révélation est d’autant plus inquiétante que l’Afsca, déjà critiquée pour son manque de communication sur l’affaire, parlait jusqu’ici de niveaux largement au-dessous du seuil européen. Dans ce contexte, le gouvernement fédéral belge a annoncé une série de mesures « complémentaires de précaution », dont le rappel immédiat de tous les œufs douteux et la mise à disposition d’un numéro vert pour permettre à la population de poser des questions.

À l’origine de cette affaire, des éleveurs néerlandais de volailles ont fait appel à une société spécialisée dans l’éradication du pou rouge, qui a employé dans son produit du fipronil, une molécule prohibée dans le traitement des animaux destinés à la chaîne alimentaire. Les œufs ainsi contaminés ont été exportés. Des chaînes de supermarchés à travers l’Europe, ont par la suite retiré plusieurs millions d’œufs néerlandais suspectés de contenir des traces de cette molécule insecticide.

 
Article précédent

Elle fait l’actu : Rita Zniber, PDG de Diana Holding

Article suivant

Philips propose 3 nouvelles solutions technologiques