Pandémie

L’Indien Serum Institute retarde ses livraisons de vaccins au Maroc

Le Serum Institute of India (SII) a informé le Maroc, le Brésil et l’Arabie saoudite que les livraisons du vaccin COVID-19 d’AstraZeneca seraient retardées en raison de la forte demande intérieure et de l’augmentation de sa capacité.


L’institut indien du sérum vient d’annoncer qu’il retardera l’expédition du vaccin Astrazeneca à destination du Maroc, du Brésil et de l’Arabie saoudite pour satisfaire la demande croissante  intérieure  surtout après les critiques en raison de la deuxième vague qui frappe l’inde touchant plus de 11 millions de personnes, selon Reuters. Pour rappel, le Maroc a déjà reçu 7 millions de doses de la part du SII, le Brésil 4 millions de doses et l’Arabie saoudite 3 millions, selon le ministère indien des affaires étrangères. Les trois pays avaient commandé 20 millions chacun.

Cette nouvelle intervient alors que l’Inde, premier fabricant mondial de vaccins, est critiquée au niveau national pour avoir fait le don ou avoir vendu plus de doses que les inoculations réalisées sur son territoire, alors qu’elle déclare le plus grand nombre d’infections après les États-Unis et le Brésil. En effet, l’Inde connaît actuellement une deuxième vague de cas, portant son total à environ 11,6 millions.

Lire aussi|Baromètre Africaleads 2021 : le Maroc a toujours la cote auprès des leaders d’opinions africains

Les derniers retards, rapportés pour la première fois par le quotidien Times of India, ont été révélés quelques jours après que la Grande-Bretagne a déclaré qu’elle devrait ralentir le déploiement du vaccin COVID-19 le mois prochain, car le SII était susceptible de livrer plus de doses que prévu.

Il est dit que l’institut de production s’efforcerait d’augmenter sa production mensuelle à 100 millions de doses d’ici avril/mai, contre 60 à 70 millions actuellement, ce qui laisse penser que l’approvisionnement pourrait s’améliorer à ce moment-là.

À l’origine, l’institut indien du sérum ne devait vendre des vaccins qu’aux pays à revenu moyen ou faible, principalement en Asie et en Afrique, mais des problèmes de production dans d’autres installations d’AstraZeneca l’ont obligée à expédier des vaccins à de nombreux autres pays pour le compte de la société britannique.

À ce jour, l’Inde a donné 8 millions de doses et vendu près de 52 millions de doses à un total de 75 pays. L’Inde, elle, a administré plus de 44 millions de doses depuis le début de sa campagne de vaccination à la mi-janvier.

Lire aussi|Passeport vaccinal : Ce que l’Union européenne compte appliquer dès juin

 
Article précédent

Baromètre Africaleads 2021 : le Maroc a toujours la cote auprès des leaders d'opinions africains

Article suivant

Laïla Slassi dans le lobbying aux Etats-Unis