Banques

Liquidités bancaires : Bank Al-Maghrib limite la casse en septembre

Selon la Banque Centrale du Maroc (Bank Al-Maghrib), le besoin en liquidité des banques s’est atténué, au cours du mois de septembre 2020, à 97,4 milliards de DH en moyenne hebdomadaire, contre 106,2 milliards de DH en août.


BAM explique dans sa revue mensuelle de la conjoncture économique, monétaire et financière du mois d’octobre 2020, que cette atténuation reflète la hausse des réserves de change de la Banque centrale et la baisse de la monnaie fiduciaire. On apprend que Bank Al-Maghrib a adapté l’encours global des interventions à 105,1 milliards de DH, incluant principalement 27,8 milliards de DH à travers les avances à 7 jours, 39 milliards de DH sous forme d’opérations de pension livrée, 32,6 milliards de DH dans le cadre du programme de soutien au financement de la très petite, petite et moyenne entreprise (TPME) et 5,6 milliards de DH au titre des opérations de swap de change.

Lire aussi| Un Marocain à la tête de l’usine Renault Tanger

L’institution précise que le taux interbancaire s’est établi à 1,5% en moyenne. Sur les autres marchés, on note que les taux des bons du Trésor n’ont pas connu des variations significatives en septembre aussi bien sur le compartiment primaire que secondaire. Il est à souligner que pour les taux de rémunération des dépôts à terme, ils ont diminué en août de 19 points de base à 2,40% pour ceux à 6 mois et de 8 points à 2,69% pour ceux à un an. Concernant les taux débiteurs, les résultats de l’enquête de BAM auprès des banques relatifs au deuxième trimestre 2020 font ressortir un recul du taux moyen global de 29 points de base à 4,58%.

Lire aussi| Le contrôle à l’import dans une zone de turbulence

Par secteur institutionnel, les taux assortissant les prêts aux entreprises ont marqué une baisse de 26 points, recouvrant des diminutions de 65 points pour les TPME et de 28 points pour les grandes entreprises. Pour les taux appliqués aux particuliers, ils ont reculé de 11 points, avec un repli de 119 points pour les comptes débiteurs et les crédits de la trésorerie et un accroissement de 34 points pour les crédits à la consommation.

 
Article précédent

Un Marocain à la tête de l'usine Renault Tanger

Article suivant

La chloroquine n’est pas un traitement efficace contre le Covid-19 [Étude]