FinancementFlash-eco

L’ITFC étend son partenariat avec la BCP

La Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (ITFC) a étendu son partenariat avec la Banque Centrale Populaire (BCP), en signant le deuxième Mémorandum d’entente et ce, en marge du Forum d’affaires des États membres de l’Accord d’Agadir et des États d’Afrique de l’Ouest membres de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), qui s’est tenu jeudi 10 mai 2018 à Casablanca.


Cette signature s’inscrit dans le prolongement de la première convention de financement de 40 millions d’euros signée en juin 2017 avec l’ABI (Banque Atlantique), filiale bancaire de la BCP basée en Côte d’Ivoire, présente dans 10 pays d’Afrique subsaharienne. Dans le cadre de ce mémorandum d’entente, la collaboration se fera en explorant les opportunités proposées par le programme Arab-Africa Trade Bridges-Programme des Passerelles Commerciales Arabo-Africaines (AATB) pour développer des interventions spécifiques, ainsi que des composantes dédiées au financement du commerce et au développement du commerce, outre le renforcement du commerce entre les pays africains francophones et anglophones.

Pour rappel, la BCP et le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ont signé, mardi 8 mai 2018, un Accord de participation aux risques (APR) d’un montant de 100 millions de dollars. Ce programme de partage de risque, qui constitue une première dans le secteur bancaire marocain, permettrait la réalisation d’un volume de transactions estimé à 700 millions de dollars à horizon de trois ans. À travers ce partenariat, la BCP et la BAD s’allient en vue de stimuler l’essor du commerce intra-africain en faveur de secteurs clés, tels que l’industrie, l’agroalimentaire, la santé ou encore les services.

 
Article précédent

Les Eaux Minérales d’Oulmès réagit au boycott

Article suivant

Il fait l’actu : Mohamed El Krimi, ex-syndic de la Samir