Location longue durée

LLD : Analog confiant dans les perspectives du secteur

Analog a organisé ce mercredi 30 octobre une conférence de presse pour présenter une étude commanditée concernant le taux d’équipement des entreprises en véhicules de location longue durée.


Le Maroc est le premier pays d’Afrique en Location Longue Durée (hors Afrique du Sud). Le Royaume fait aussi partie du top 20 au niveau mondial par le volume des contrats LLD. En effet, la location longue durée offre des solutions avantageuses pour tous les segments d’entreprises, un loyer fixe sur toute la durée du contrat, élimination des risques liés aux pannes et immobilisations de véhicules et des dépenses imprévues. La consolidation des coûts liés à l’achat, l’entretien et la revente des véhicules ainsi que le transfert du risque de revente VO aux loueurs.

Analog représente aujourd’hui 90% du secteur marocain de la LLD gérant un parc cumulé de plus de 40.000 véhicules sur tout le Royaume, dont 70% destinés aux entreprises privées et 23% aux institutions publiques et compte un chiffre d’affaires de 2,1 milliards de dirhams en 2018.

Perspectives de croissance de la LLD au Maroc : Etude de marché

Une première au Maroc, l’étude commanditée auprès du cabinet LMS Marketing concernant le taux d’équipement des entreprises en véhicules de location longue durée. Cette étude a révélé que le leasing est le mode de financement du parc automobile le plus connu (80%), le plus utilisé (64%) et le plus privilégié (51%) par les entreprises.

Avec un taux de notoriété de 61%, la LLD est le 4ème mode le plus connu. Il est utilisé par près d’une entreprise sur 4. « Les entreprises sondées disposent de parcs automobiles d’environ 11 véhicules en moyenne, dont 25% sont financés par LLD », souligne Younes Senhaji, président d’Analog.

Lire aussi : LLD: Badeel vise les particuliers et les professionnels pour doper son business

La LLD est aussi privilégiée en premier lieu pour les services proposés et la gestion du financement, des atouts qui différencient sensiblement ce mode de financement des autres offres ce qu’affichent bien les chiffres de l’étude qui montrent qu’avec un taux de satisfaction global de 84% et 27% de très satisfaits, les clients sont largement satisfaits.

L’étude a par ailleurs mentionné que la pénétration de la LLD augmente sensiblement avec la taille des entreprises et est plus forte chez les entreprises de plus grande taille et la majorité de sa clientèle y a eu recours par initiative propre (36%) ou par habitude (30%). Pour 12% de cette clientèle, cela s’est fait suite à une prescription.

Aussi, selon les sondés, la promotion de la LLD nécessiterait d’améliorer l’offre en premier lieu et, dans une moindre mesure, de communiquer et de sensibiliser sur les avantages de ce mode de financement.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Discrimination raciale : la CTM dément

Article suivant

Elisabeth Werner : "Le Maroc est très engagé pour une mobilité durable"