Les notes de Challenge

L’OCP, entreprise citoyenne

Devant le Parlement, le ministre Boulif, a déclaré que l’OCP à tout disposé à abandonner la part qui lui revient, au travers de la compensation du fioul industriel et qu’il était prêt à restituer les fonds, à condition toutefois qu’il ne soit pas la seule entreprise industrielle concernée.


Cette position est dans la droite ligne de la politique de Mustapha Terrab, qui consiste à inscrire le groupe qu’il préside, dans une logique de responsabilité sociale. Il est effectivement anachronique que l’OCP bénéfice de la caisse de compensation, alors que c’est l’entreprise publique qui contribue le plus au budget de l’Etat. Cette position devrait faciliter la réforme de la caisse de compensation, qui est essentielle, voir vitale pour rééquilibrer les comptes publics.

L’OCP montre une nouvelle fois son choix d’être, non seulement une entreprise performante, mais aussi citoyenne.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Le cirque des élus

Article suivant

Une transparence tranquille