Engrais

L’OCP, la Trade and Development Bank et DLTLEDGERS propulsent le commerce intra-africain via la blockchain

OCP Group, TDB_Africa et DLTLEDGERS ont annoncé la réussite d’une transaction commerciale d’une valeur de $400 millions menée de bout en bout via la blockchain pour financer l’expédition d‘engrais phosphatés du Maroc vers l’Éthiopie. Il s’agit d’une première du genre sur le continent africain. $270 millions ont déjà été exécutés, $130 millions suivront.


Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la stratégie de digitalisation du groupe OCP qui a pour but de réduire le déficit de financement du commerce en Afrique. Elle fait également partie des objectifs de stimulation du commerce intra-africain, en particulier dans le secteur des engrais. L’avantage dorénavant grâce à cette technologie blockchain de DLTLEDGERS est que toutes les parties prenantes pourront réaliser la transaction numériquement et compléteront l’opération d’import-export en moins de deux heures. Aussi, parmi les autres avantages de cette technologie « blockchain » nous retrouvons : une empreinte carbone plus faible, des opérations plus sécurisées, plus de transparence et de traçabilité…

Lire aussi | Semaine virtuelle du Maroc : les opérateurs irlandais appelés à investir dans l’industrie automobile et aéronautique

Cette nouvelle opération s’inscrit également dans une conjoncture particulière où les chaînes d’approvisionnement et la logistique mondiale sont ralenties. Actuellement, les chaînes de transaction peuvent prendre jusqu’à six semaines en raison de la fermeture des aéroports et la réduction des vols, ce qui engendre des retards supplémentaires. Le groupe OCP devient donc la première entreprise africaine à exécuter une opération intra africaine-utilisant la technologie de la blockchain.

 
Article précédent

Marché automobile : Auto Hall renforce sa position malgré la pandémie

Article suivant

Maroc : retour à l'heure légale avant le ramadan