AfriqueInvestissementPhosphates

L’OCP signe un investissement de classe mondiale en Ethiopie

A Addis Abeba, en marge de la visite royale, un accord stratégique a été signé entre le Maroc et l’Ethiopie pour le développement conjoint d’une plateforme industrielle intégrée de production d’engrais phosphatés. Comme nous l’avions annoncé, cette plateforme industrielle intégrée sera la plus grande d’Afrique, après celle de Jorf Lasfar. Ce partenariat maroco-éthiopien vise à tirer pleinement avantage de la complémentarité entre les ressources naturelles respectives des deux pays, en tirant pleinement parti de la potasse et du gaz éthiopiens, tandis que le Groupe OCP satisfera les besoins en acide phosphorique.


La future plateforme industrielle, qui sera située à Dire Dawa (dans l’est de l’Éthiopie), nécessitera un investissement de 2,4 milliards de dollars dans sa première phase, afin de produire 2,5 millions de tonnes/an d’engrais d’ici 2022. Ce qui rendra l’Ethiopie autosuffisante en engrais, avec un potentiel à l’export. Un investissement additionnel de 1,3 milliard de dollars est prévu d’ici à 2025, pour atteindre une capacité totale de 3,8 millions de tonnes/an d’engrais, pour soutenir la croissance de la demande locale.

ethiopie ocp

Ainsi, la plateforme comportera deux unités d’une capacité de 1 million de tonnes/an d’ammoniac, utilisées comme produit intermédiaire, et quatre unités de production d’engrais, destinés à répondre à la demande locale, de 1,5 million de tonnes/an de NPS et de 1 million de tonnes/an d’urée d’ici 2022.  Au terme de la seconde phase, la plateforme industrielle devra comprendre 9 unités, augmentant ainsi la production annuelle de 50% (2,2 MT/an NPS et 1,6 MT/an urée). 

 
Article précédent

ONMT : La promotion à l'heure du digital !

Article suivant

Tournée africaine : Le Souverain arrive à Madagascar