Agriculture

L’olivier s’impose à Guercif

L’Economiste s’intéresse dans son édition du vendredi 29 novembre 2019 à la culture de l’olivier dans la province de Guercif.


L’olivier est en passe de devenir la première ressource fruitière de la province de Guercif. En témoignent la superficie qui lui est réservée et l’intérêt accordé au programme de développement de la filière, souligne L’Economiste. Pas moins de 334 millions de DH ont été débloqués pour la culture des arbres fruitiers avec la plantation et l’entretien de 14.000 hectares au profit de 9.800 bénéficiaires.

Ces efforts visent à assurer une production de 61.000 tonnes d’olives et améliorer les revenus des agriculteurs de 11.300 DH/ha. En parallèle, deux unités de trituration, trois unités de valorisation de la production et deux autres pour la conserve des olives sont en phase de réalisation ou seront lancées en 2020, note le journal.

Lire aussi : Le français Vila cède son principal actif marocain au groupe Delassus

Le plan régional pour la filière oléicole a également fait de la formation professionnelle un choix stratégique pour renforcer le réseau des centres de formation au niveau de l’Oriental. Pour le moment, la région compte six centres de formation. Trois autres sont programmés à Jerrada, Ain Bani Mathar et Guercif. Le quotidien précise qu’ils nécessiteront 14 millions de DH avec une capacité de 120 stagiaires.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Elalamy appelle à réajuster l’accord de libre-échange entre le Maroc et la Turquie

Article suivant

TVA : la FNACAM sur tous les fronts