Transport

L’ONCF dans l’embarras

L’ONCF a de gros soucis d’expropriation de terrains pour construire les rails du TGV qui devraient traverser une distance de plus de 300 km entre Casablanca et Tanger, lit-on sur Economie&Entreprises. A force d’attendre sans perspective de dénouement de ces blocages, plusieurs sous-traitants étrangers auraient déjà renoncé à leurs contrats, poursuit la même source. 

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Rapatriement des fonds à l’étranger : mieux vaut cette méthode «soft»

Article suivant

L'argus officiel bientôt dans les backs