FerroviaireFlash-eco

L’ONCF lance son hackathon

L’ONCF aménage un train pour accueillir son hackathon. L’événement réunira des spécialistes dans différents domaines, ainsi que des étudiants du 23 au 25 mars 2018 à Casablanca dans le cadre du programme « ONCF Open Innovation » pour le foisonnement d’idées afin de coproduire des services innovants.


Ce programme, qui débutera par un hackathon sous la thématique « l’expérience Client Voyageur », verra la participation d’entrepreneurs, aspirants entrepreneurs, développeurs, designers, ainsi que des marketer-communicants, indique l’ONCF. Ouvert et collaboratif, le programme a pour objectif de combiner des talents, aussi bien externes qu’internes, pour le foisonnement d’idées en s’appuyant sur l’intelligence collective et la pro-activité afin de coproduire des services innovants.

L’événement organisé par LaFactory réunira environ 100 talents pendant 48 heures d’affilées à bord d’un train spécialement aménagé pour l’occasion et qui sera stationné à la gare de Casa-Port pendant toute la durée de la compétition, précise l’Office, notant que les participants ont été choisis après des étapes de sélection à l’issue d’un appel à candidature et ont bénéficié de workshops et ateliers d’inspiration, ainsi que de séances de coaching. Ces talents se mobiliseront pour réfléchir et produire en équipes mixtes, externes à l’ONCF et internes, des solutions et des idées novatrices à même de concourir à améliorer le parcours et l’expérience des clients voyageurs de l’Office. « C’est une opportunité unique pour co-constuire avec l’écosystème des startups, étudiants et les cheminots l’avenir de l’expérience voyageurs au Maroc ! », explique Mehdi Alaoui, fondateur de ScreenDy.

Ce hackathon fait partie de la transformation digitale de l’ONCF « #ONCFDIGITAL » et constitue une opportunité pour l’accélération du processus d’innovation visant à réinventer la mobilité de demain.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Khalid Chami à la tête du conseil de surveillance de Société Générale Maroc

Article suivant

AMMC : volume des échanges en repli