Elevage

L’ONEE réalise une vaste opération d’empoissonnement dans 4 retenues de barrage

L’Office National de l’Electricité et de l’Eau potable (ONEE) a réalisé au début de ce mois de septembre une importante opération d’empoissonnement dans 4 retenues de barrage pour l’amélioration de la qualité des eaux, indique l’Office dans un communiqué. L’Office a ainsi procédé à l’introduction de 1.700.000 alevins de carpes chinoises dans les retenues des barrages de Youssef Ibn Tachfine (500.000 alevins), Moulay Abdallah (400.000 alevins), bassin versant de Souss Massa Drâa et Tamesna (400.000 alevins) et bassin de Bouregreg-Chaouia et Bouhouda (400.000 alevins).
«Ces retenues sont souvent affectées par le phénomène d’eutrophisation qui est, entre autres, une réaction naturelle du milieu due à un accroissement excessif de substances nutritives, essentiellement l’azote et le phosphore. Sa manifestation la plus spectaculaire est la prolifération des algues dans les couches superficielles pendant les saisons du printemps et d’été. Ces algues sont susceptibles de communiquer à l’eau un goût et une odeur perceptibles par le consommateur bien qu’ils n’aient aucun effet sanitaire», souligne la même source.
Dans le cadre de l’amélioration de la qualité des eaux des retenues de barrages destinées à la production de l’eau potable, l’ONEE a ainsi mis en application une multitude de solutions dont celle consistant à introduire des poissons consommateurs d’algues microscopiques qui sont à l’origine de la dégradation de la qualité des eaux en terme de goût et d’odeur.
Ces opérations d’empoissonnement se sont déroulées dans de bonnes conditions avec la collaboration des institutions concernées, notamment le Centre National d’Hydrobiologie et de Pisciculture du Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, ainsi que les Agences de Bassins Hydrauliques concernées. En sa qualité de planificateur national et premier producteur d’eau potable dans le Royaume, l’ONEE assure plus de 65% de sa production d’eau sous forme d’eaux superficielles dont la mobilisation est généralement assurée à partir des retenues de barrages.
Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Arrestation de six nouveaux terroristes en relation avec la cellule démantelée le 12 septembre

Article suivant

Les MEDays se focaliseront cette année sur la co-émergence