Flash-ecoTourisme

L’ONMT dévoile ses priorités pour 2019

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) veut aller plus loin concernant ses chantiers pour le développement et la promotion de la destination Maroc. Pour ce faire, l’organisme se fixe trois grandes priorités. Dans un premier temps, il s’agit de booster le digital et le développer davantage dans la stratégie de l’office.


Dans ce sens, plusieurs étapes sont prévues. « Aujourd’hui, le voyageur commence son voyage sur internet », fait remarquer Adel El Fakir, le directeur général de l’ONMT. Mais, l’office entend surtout capitaliser sur les acquis à travers son plan d’action 2019 qui met un accent particulier sur le marketing et le digital et qui prône aussi l’adoption d’une communication en phase avec l’évolution du secteur touristique mondial.

« Le digital est le chantier majeur sur lequel nous travaillons sur les deux années à venir », précise le directeur général. La deuxième priorité concerne les marchés émergents. Là, il s’agira pour l’ONMT de renforcer l’attractivité de la destination Maroc sur les marchés tels la Russie, les Etats-Unis et les marché de l’Asie notamment la Chine.

Force est de remarquer les touristes chinois sont de plus en plus nombreux à visiter le royaume. D’Après les statistiques officielles, ils étaient pas moins de 120.000 chinois à se rendre au Maroc en 2017. Et l’année d’après, en 2018, le Maroc a enregistré 100.000 touristes chinois rien que sur les cinq premiers mois de l’année.

Une montée en puissance qui témoigne de l’attractivité de la destination auprès de cette cible, qui n’a plus de besoin de visa depuis sa suppression en 2016 par les autorités marocaines. Aujourd’hui, les autorités travaillent à la mise en place d’une liaison aérienne directe entre le Maroc et la Chine.

Selon Adel El Fakir, les négociations sont en cours et cette ligne aérienne devrait être opérationnelle d’ici fin 2019 ou au plus tard au premier trimestre 2020. Ce qui aura pour avantage de booster le nombre de touristes chinois visitant le Maroc.

« L’ouverture d’une ligne directe va encore améliorer les choses », confirme-t-il, ajoutant que les efforts sont surtout concentrés sur Pékin et Shanghaï. Rappelons que l’office dispose déjà d’un bureau en Chine et que le Royaume vise 500.000 touristes d’ici 2020. La dernière priorité touche le tourisme interne que l’ONMT compte développer davantage.

Le patron de l’office précise d’ailleurs que ce segment se développe bien et que ce sont les touristes nationaux qui ont été les premiers clients des établissements hôteliers en 2018. Globalement, tous les indicateurs montrent que le secteur touristique marocain est sur la bonne voie. « En 2017, le Royaume a enregistré un nombre de 11.3 millions de touristes, soit une hausse de 10% par rapport à 2016.

En parallèle, les recettes touristiques ont dépassé les 70 milliards de DH à fin novembre 2018, et le nombre de touristes a atteint les 11,3 millions de touristes, soit une moyenne d’un million de touristes par mois et une hausse de 8,5% par rapport à 2017. En termes d’arrivées, le taux de croissance annuel moyen de la destination Maroc (TCAM) entre 2000 et 2017 est de 6% dépassant de 2 points le TCAM monde », conclut Adel El Fakir.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

SM le roi inaugure le nouveau Terminal 1 de l'aéroport Mohammed V de Casablanca

Article suivant

Sodexo Maroc obtient une triple certification qualité