Flash-ecoPêche

L’ONP met le cap sur la modernisation des réseaux de commercialisation

L’Office national des pêches (ONP) compte mettre la modernisation et le renforcement des réseaux de commercialisation au cœur de son action future, tel que recommandé par le Conseil d’administration de l’établissement, tenu lundi à Rabat.


Les membres du Conseil de l’Office, dont le siège est à Casablanca, ont ainsi constaté les grandes avancées réalisées en matière d’infrastructures, d’organisation et de modernisation de l’activité de la pêche dans les ports. En matière d’activité, les produits de la pêche côtière et artisanale commercialisés en première vente ont atteint un volume de 1.310.494 tonnes, pour une valeur de 7,3 milliards de DH, marquant ainsi une progression de 6% par rapport à l’année 2016. Les différentes actions menées visent à consolider la contribution de l’ONP au développement durable du secteur de la pêche ainsi qu’à l’amélioration de sa compétitivité, conformément aux objectifs de la stratégie Halieutis. Ainsi, l’année 2017 a été marquée par la poursuite du programme de développement et de modernisation du réseau de commercialisation des produits de la mer en première vente, notamment à travers l’achèvement de la construction des superstructures du nouveau port de pêche de Tanger, inauguré en juin dernier par SM le roi Mohammed VI, et le démarrage, l’année dernière, des travaux de construction des superstructures du nouveau port de pêche de Casablanca.

De même, l’amélioration des conditions de travail des marins-pêcheurs s’est matérialisée par la construction de 700 magasins-pêcheurs à Boujdour (24,5 millions de DH), tandis que, dans le cadre de l’exécution du plan de développement du littoral mené par le Département de la Pêche maritime, il a été procédé au démarrage des travaux de construction du Point de débarquement aménagé d’Imourane, en appui aux infrastructures de la pêche artisanale. D’autre part, le réseau des marchés de gros au poisson, ayant pour objectif de mieux organiser la deuxième vente des produits, a continué à être renforcé par l’achèvement de la construction du marché de gros d’Inezgane, pour une enveloppe de 53 millions de DH. Parallèlement, les travaux de construction des marchés de gros au poisson de Tétouan et de Tanger ont été lancés pour des budgets respectifs de 40 et 30 millions de DH.

Enfin, l’ONP a poursuivi le programme de renforcement de la chaîne de froid, par la construction de 10 fabriques de glace et de 7 chambres froides, pour un coût de 22,5 millions de DH, ce qui permet de mieux préserver la qualité des produits mis en vente.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

DGI : nouvelles attestations en ligne

Article suivant

Mondial 2018 : la Suède accède aux quarts