Internet

L’UA lance un domaine Internet pour réunir les Africains

Trente-deux ans après la création du premier nom de domaine internet .com, l’Union Africaine (UA) a annoncé le lancement du domaine .africa afin de donner « une identité numérique » au continent.


Le nom de domaine sera disponible à partir de juillet 2017, mais les Africains qui souhaitent l’utiliser peuvent d’ores et déjà introduire une demande, a expliqué la présidente de la Commission de l’UA, la Sud-africaine Nkosazana Ndlamini-Zuma, lors d’une conférence de presse à Addis Abeba en Éthiopie, siège de l’UA.

« Avec .africa, je dirais que l’Afrique a enfin son identité numérique », a déclaré celle qui cèdera la semaine prochaine le flambeau au Tchadien Moussa Faki après quatre ans à la tête de la Commission. Elle estime que ce nom de domaine permettra aux Africains, notamment les entrepreneurs, d’être plus visibles sur internet.

Quelque 22% de la population d’Afrique subsaharienne a accès à internet selon la Banque Mondiale, soit un des taux les plus faibles au monde (moyenne mondiale de 44%). L’Union Africaine souhaite ainsi augmenter ce taux de 10% d’ici l’année prochaine, dans le cadre d’un programme de développement.

Plus de la moitié des 2 millions de sites internet africains proviennent d’Afrique du Sud, l’économie numéro un du continent, estime pour sa part Lucky Masisela, directeur de la société ZA Central Registry, qui sera chargée de gérer le nom de domaine .africa.

« .africa va venir perturber le marché et permettra de diminuer le coût des noms de domaine », a assuré Lucky Masisela, notant qu’un nom de domaine .africa ne coûtera que 18 dollars (17 euros), alors que l’enregistrement d’un site sur un domaine national peut coûter jusqu’à 250 dollars dans certains pays d’Afrique.

L’Union Africaine espère de son côté que les revenus du lancement de ce domaine internet permettront notamment de financer la Commission de l’UA. Elle cherche ainsi par divers moyens à être moins dépendante des donateurs internationaux qui contribuent à 70% de son budget.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Un Marocain au cœur d'un projet révolutionnaire de la NASA

Article suivant

Intelcia s’implante en Côte d’Ivoire