Non classé

L’UE octroie 180 millions d’euros au Maroc pour les secteurs socio-économiques en 2015

L’Union européenne a adopté un paquet de mesures en faveur du Maroc pour l’année 2015, d’un montant total de 180,5 millions d’euros. C’est ce qu’a annoncé la Commission européenne, ce mardi 27 octobre.


 

Le but de ce paquet qui regroupe plusieurs programmes touchant à différents secteurs économiques est d’augmenter la compétitivité des tissus productifs marocains afin de les rendre plus efficaces dans la création de la valeur ajoutée et de l’emploi, explique la Commission européenne.

Le programme d’appui à la croissance et la compétitivité s’est ainsi vu accorder la part du lion. En effet, l’UE lui a consacré 100 millions d’euros. Ces fonds seront destinés notamment à l’amélioration du climat des affaires et de l’environnement du travail des petites-moyennes entreprises, en appuyant notamment la mise en œuvre du futur Accord de Libre-Echange Complet et Approfondi (ALECA) conclu entre l’UE et le Maroc.

La Commission a également dédié 60 millions d’euros au programme d’appui à la formation professionnelle qui vise une meilleure adéquation entre offre de formation et besoins du marché du travail.

Une enveloppe de 5 millions d’euros a par ailleurs été mobilisée au profit du programme d’appui à la réforme pénitentiaire amorcée par le Maroc. Ce projet soutiendra particulièrement la mise en œuvre des politiques de réinsertion sociale des détenus et des personnes condamnées.

Le paquet de mesures prévoit également un financement de 10 millions d’euros pour le programme d’appui à la réforme du système de santé et 5,5 millions d’euros pour la réforme du secteur de la justice.

L’ensemble de ces programmes s’alignent sur les trois secteurs prioritaires de la coopération entre l’UE et le Maroc pour la période 2014-2017, à savoir l’accès équitable aux services de base, le soutien de la gouvernance démocratique, l’Etat de droit et la mobilité, ainsi que l’emploi et la croissance durable et inclusive.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Le modèle turc, un cas d’école pour le Maroc

Article suivant

Maroc Export et BMCE Bank lancent l’«African Business Connect»