Forum

L’UpM vise le renforcement de la coopération régionale

Les États membres de l’Union pour la Méditerranée (UpM) ont adopté, lundi à Barcelone, une feuille de route axée sur l’action pour le renforcement de la coopération régionale en Méditerranée, à l’occasion du deuxième Forum régional de l’UpM qui s’est déroulé les 23 et 24 janvier sous le thème « La Méditerranée en action : les jeunes au service de la stabilité et du développement ». Cette feuille de route adoptée par les ministres des affaires étrangères de l’Union réunit un plan d’action centré sur le potentiel de la jeunesse pour la stabilité et le développement.


Dans ce cadre, le Secrétariat de l’UpM et l’Agence suédoise pour le développement ont signé un accord de financement pluriannuel de 6,5 millions d’euros pour mettre en œuvre et renforcer les activités principales de l’Union. Ce premier accord de ce type avec un État membre met l’accent sur trois domaines d’action fondamentaux pour la région : l’autonomisation des femmes et l’égalité homme-femme, l’action pour le climat et l’énergie ainsi que l’eau, l’environnement et l’économie bleue.

Ce Forum régional a vu aussi le lancement officiellement du projet « Génération Entrepreneur » dans le cadre de l’initiative méditerranéenne pour l’emploi « Mediterranean Initiative for Jobs » (Med4Jobs). Ce projet consiste en un programme de formation pour l’emploi et pour la création d’entreprises dont bénéficieront 79.000 étudiants d’écoles et d’universités d’Algérie, d’Égypte, de Jordanie, du Liban, du Maroc, de Palestine et de la Tunisie et qui devrait créer des opportunités d’emploi au travers de programmes de mentorat et d’incubation de start-ups.

En outre, des accords de coopération ont été signés entre l’UpM et le Bureau des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud et l’Unité technique de l’accord d’Agadir.

Par ailleurs, le gouvernement de Monaco a annoncé une contribution financière au projet de l’UpM de formation de citoyens responsables, « Forming Responsible Citizens ». Le projet, mené par l’organisation basée en Espagne « Ideaborn », vise à contribuer à la prévention de la violence contre les filles et les femmes par le biais de la mise en œuvre d’un programme d’éducation civique rénové au Maroc et en Tunisie.

S’exprimant à cette occasion, le secrétaire général de l’UpM, Fathallah Sijilmassi, a souligné qu’ « avec 47 projets labellisés, 10 réunions ministérielles, plus de 200 forums d’experts qui ont réuni 20.000 parties prenantes, les activités de l’UpM illustrent la forte conviction que les défis régionaux appellent des solutions régionales et qu’il ne peut pas y avoir de sécurité sans développement ». « À cet égard, la jeunesse est au cœur de l’agenda méditerranéen », a-t-il insisté.

Le Forum régional de l’UpM rassemble 500 acteurs méditerranéens principaux, des ministres, des délégations officielles, des représentants de la société civile et du secteur privé, des acteurs régionaux, des institutions financières et des promoteurs de projets socio-économiques.

 
Article précédent

Casablanca : les taxis remis sur le droit chemin par le Wali

Article suivant

Il fait l’actu : Mohamed El Alaoui El Abdellaoui, DG de la Caisse Marocaine des Retraites