Santé

Lutte contre les maladies non transmissibles : le Maroc réitère son engagement

Le Maroc a réitéré son engagement à mettre en œuvre les recommandations de l’Assemblée générale de l’ONU pour les années 2011 et 2018 au sujet de la prévention et la lutte contre les Maladies non transmissibles (MNT).


Le Royaume a inscrit cet engagement dans « la Charte pour la prévention et la lutte contre les MNT », signée en avril dernier entre le ministère de la Santé et plusieurs départements, acteurs civils et représentants du secteur privé, à l’occasion la Journée mondiale de la santé, célébrée cette année au Maroc à l’initiative de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

La charte met l’accent sur l’attachement du Royaume à la réalisation des objectifs du développement durable à l’horizon 2030, notamment ceux relatifs à la prévention des maladies non transmissibles et à la mise en œuvre de la recommandations de l’assemblée de l’OMS en la matière.

Le document souligne aussi les engagements du Royaume contenus dans la Constitution de 2011 relatifs au droit d’accès aux soins, à la protection sociale et à la couverture médicale, de même qu’il répond aux orientations du message royal adressé aux participants à la deuxième Conférence nationale sur la Santé tenue en 2013 à Marrakech, dans lequel le Souverain a appelé à garder à l’esprit la nécessité d’intégrer la dimension sanitaire dans les différentes politiques publiques, en alliant efficience et transversalité.

Il s’inscrit en phase avec le programme gouvernemental 2016-2021 qui ambitionne la mise en place d’un système de veille sanitaire efficace pour faire face aux épidémies et aux maladies transmissibles, en accordant une importance particulière aux MNT, dans un contexte marqué par une poussée démographique, ainsi qu’avec le plan sectoriel « Santé 2025 », notamment ses axes relatifs à la promotion de la prévention, de la prise en charge et du contrôle des maladies non transmissibles.

Les signataires se disent aussi conscients du coût social et financier engendré par les MNT et ses incidences, mettant l’accent sur la nécessité de converger les efforts pour faire face aux principaux facteurs de risques.

L’OMS avait choisi le Maroc, et la ville de Rabat en particulier, pour accueillir la célébration de la Journée mondiale de la Santé pour l’année 2019 sous le thème « Soins de santé primaires : la voie vers la couverture santé universelle ».

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Raja-Hilal Al Qods : Deux joueurs empêchés par Israël de jouer au Maroc

Article suivant

Agadir : les touristes préfèrent les hôtels « 4 étoiles »