Politique

« Ma démission est une décision personnelle »

La démission du poste de secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM) est une décision personnelle « prise loin de toute surenchère politique » et « ne revêt pas un caractère conjoncturel », a affirmé Ilyas El Omari, en allusion au Discours du Trône du 29 juillet 2017.


Intervenant lors d’une conférence de presse tenue au siège du PAM à Rabat le mardi 08 août 2017, Ilyas El Omari a donné plus de détails sur sa démission. « Jusqu’à la tenue lundi 07 août 2017 de la réunion du bureau politique du parti et avant sa clôture d’une heure, je n’étais pas convaincu de ma décision, mais après la présentation des rapports et les interventions des militantes et militants du bureau, j’ai pris la décision », a-t-il expliqué. Le président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma impute sa démission à plusieurs facteurs, notamment « l’incapacité des présidents des communes (membres du parti) à tenir leurs promesses électorales, le non-respect des programmes électoraux et de la charte du parti de la part des présidents des conseils, ainsi que l’absentéisme volontaire de nos parlementaires des séances et des commissions ».

Il a rappelé qu’eu égard à sa responsabilité politique en tant que secrétaire général ayant supervisé les différentes phases qu’a traversées le parti pendant un an et demi, il a présenté sa démission de ce poste, insistant que la démission « ne signifie pas mon retrait du parti ou de mes responsabilités en tant que militant et l’un des fondateurs de cette formation politique ». Le secrétaire général démissionnaire a tenu à préciser qu’il « ne reçoit d’ordre de personne ».

Pour rappel, le PAM avait indiqué qu’après une discussion approfondie, « les membres du bureau politique ont convenu à l’unanimité de rejeter cette décision prise de manière unilatérale par le secrétaire général », ajoutant que face à l’insistance de Ilyas El Omari, le bureau politique a décidé de soumettre cette décision à l’avis du conseil national du parti. Habib Belkouch a été désigné secrétaire général par intérim jusqu’à la tenue du conseil national, prévu en octobre 2017.

 
Article précédent

Le Maroc rate le podium du programme Elite Africa

Article suivant

Bénéfice historique : le CMI répond