Nécrologie

Mahjoub Aherdane tire sa révérence

Le cofondateur du Mouvement Populaire (MP) est décédé, ce dimanche matin 15 novembre, des suites d’une longue maladie. 


Le leader politique Mahjoub Aherdane est décédé, ce dimanche matin, des suites d’une longue maladie, a indiqué sa famille. Il est connu pour avoir confondé avec Abdelkrim al-Khatib en 1957 le Mouvement populaire. 

Né à Oulmès, le défunt a souvent affirmé qu’il ne connait pas avec exactitude sa date de naissance. Feu Mahjoubi Aherdane a fait ses études primaires et secondaires au collège d’Azrou avant de fréquenter l’École militaire de Dar El Beida » de Meknès (actuelle Académie royale militaire) d’où il sort officier en 1940. 

 Le regretté a eu un parcours politique exceptionnel sous et post protectorat français. Il a été en charge de plusieurs importants postes dont Wali de la Ville de Rabat après l’Indépendance du Maroc. Il a également occupé le poste de secrétaire général du MP lors de son 2ème Congrès à Marrakech (1962).  Feu Aherdane faisait partie du premier gouvernement marocain entre 1961 et 1964 en tant que ministre de la Défense.

En août 1964,  le défunt a été nommé ministre de l’Agriculture et ensuite en 1965 ministre de l’Agriculture et de la réforme agraire. Entre février 1966 et mars 1967, le regretté a été en charge du poste de ministre de la défense nationale, et en 1977 il a été désigné ministre d’État chargé des postes et des télécommunications.  

Lire aussi|El Guerguarat : Des personnalités politiques européennes et des experts soutiennent l’intervention des FAR

Le défunt a également été nommé ministre d’État chargé de la coopération dans le gouvernement de Mâati Bouâbid et ministre d’État dans le gouvernement de Mohamed Karim Lamrani en tant que Chef de l’un des six grands Partis politiques au Maroc. 

Lors de la conférence extraordinaire du Parti du MP tenue les 4 et 5 octobre 1986, il a été démis de sa fonction de secrétaire général de ce parti.

En juin 1991, il a fondé un nouveau parti qu’il a nommé « Mouvement national populaire », dans lequel il a occupé le poste de secrétaire général.  En juin 1997, Aherdane a remporté les élections municipales. En mars 2006, les dirigeants du « Mouvement populaire » et tous les mouvements dissidents de celui-ci, y compris le « Mouvement populaire national » et l‘ « Union démocratique », ont unifié leurs rangs en un seul parti, le « Mouvement populaire » et Mahjoubi Aherdane a été choisi comme président du parti et Mohand Lansear comme secrétaire général, selon la MAP.  Les funérailles auront lieu lundi à Oulmès. Le leader politique tire ainsi sa révérence en laissant derrière lui ses mémoires qu’il avait présentées en 2014.

Lire aussi|El Guerguerate : l’Arabie Saoudite exprime son soutien à la décision du Maroc

 
Article précédent

El Guerguarat : Des personnalités politiques européennes et des experts soutiennent l’intervention des FAR

Article suivant

La République Coopérative de Guyana retire sa reconnaissance de la pseudo « rasd »