Mines

Managem ambitionne de doubler sa production d’or du Soudan

Le groupe marocain a conclu un second partenariat de coopération avec le groupe chinois Wanbao Mining, portant sur le développement d’un projet minier de grande envergure au Soudan.


À travers ce nouveau partenariat, les Groupes Managem et Wanbao Mining ont décidé de mutualiser leurs efforts pour développer un grand projet aurifère, avec un objectif de production à moyen terme d’environ 5 tonnes d’or par an et un niveau d’investissement d’environ 250 millions de dollars. Les partenaires visent également l’accélération des travaux d’exploration dans les blocs détenus par Managem ainsi que les blocs détenus par Wanbao Mining afin de développer une seconde mine d’Or à un horizon de 3 ans. Ce partenariat stratégique prévoit une prise de participations minoritaires croisées de 35%.

Lire aussi | Akdital Holding rachète la clinique pédiatrique Atfal

 « À travers cette opération majeure, Managem confirme sa détermination à se positionner parmi les plus importants producteurs d’or de taille intermédiaire au niveau du continent et à développer un projet aurifère de taille importante, conjointement avec un partenaire industriel de renommée internationale. Ce partenariat donnera à Managem les moyens de se développer et d’augmenter sa production d’or annuelle au  Soudan de 2 tonnes à plus de 5 tonnes à moyen terme », souligne Imad   Toumi, président-directeur général de Managem . À noter que Managem et Wanbao Mining ont signé un premier accord en 2017 pour le  développement de Pumpi, un complexe minier de grande taille en  République Démocratique du Congo qui cible la production de 45.000 T de cuivre et 5000 T de cobalt par an. Les premières cathodes de cuivre ont été  produites en septembre 2020 et la production des hydroxydes de cobalt est  prévue au premier trimestre 2021.

Lire aussi | Opération de vaccination contre la Covid-19 : les premières sanctions tombent

Pour rappel, Managem développe ses activités au Soudan depuis plus de 10 ans. Elle y opère la mine de Gabgaba, première mine industrielle du pays. Depuis 2019, le groupe Wanbao Mining est également présent au Soudan, où il détient des blocs d’exploration aurifère.

 
Article précédent

Nouveauté : Kia Maroc mise sur la Ceed en hybridation légère

Article suivant

Replay. L’émission « Ach Waqe3 » du lundi 1 février 2021