Blog de Jamal Berraoui

Manouzi : tout un symbole par ( Jamal Berraoui )

Hadj Ali Manouzi est décédé à un âge vulnérable. Il était le patriarche d’une famille qui a marqué l’histoire du Maroc, en opposition au pouvoir. Jusqu’à nos jours, nul ne sait quel a été le sort de Houcine Manouzi. Il a été enlevé en Tunisie, cela est un fait, les deux pays ont collaboré pour enlever un homme.
Selon les frères Bourequat, il était avec eux au point fixe 2, et aurait participé à la tentative d’évasion organisée par le cadet des Ababou. Evasion, selon eux, facilitée par les gardiens, pour permettre l’exécution des fuyards.


Mais la famille Manouzi a une autre version. Quelqu’un aurait affirmé avoir été en détention du coté de Benslimane avec Houcine Manouzi, dans les années 90, soit deux décennies après les faits relatés par les frères Bourequat.

Hadj Ali s’en est tenu à cette dernière version et a refusé toutes les autres. Cette famille a réellement marqué l’histoire du Maroc, au-delà de ces péripéties. C’est une famille de militants, liée à l’USFP, plutôt du Tihad à l’ancienne. Ses sacrifices sont importants, très respectables et très respectés.

Le Maroc s’honorerait en disant la vérité sur le cas de Houcine Manouzi. L’Etat a reconnu le pire, le mouroir de Tazmamart, il peut donc avouer en toute clarté ses responsabilités dans le cas Manouzi.

Il ne s’agit aucunement d’une recherche de vengeance. Mais une famille de militants a le droit de connaître la vérité, pour pouvoir tourner la page.

Hadj Ali a été salué par tous les Tihadis. C’est un grand militant qui nous a quittés. Par respect pour sa mémoire nous devons lutter pour la vérité, simplement la vérité.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

CYCLE Cinéma africain

Article suivant

Légère méforme en janvier