Résultats annuels

Marché automobile : Auto Hall renforce sa position malgré la pandémie

Le groupe a renforcé sa position sur le marché automobile marocain (VP/VUL) durant l’année 2020 qui a été marquée par la pandémie et surtout le confinement.


L’importateur/distributeur exclusif de Ford, Nissan, Mitsubishi Motors, Opel, DFSK, Fuso et New Holland est désormais numéro 2 au Maroc. Une position acquise en juin-juillet 2020 et qu’il continue d’occuper grâce notamment aux évolutions significatives et un peu inédites d’Opel (+44%) et de DFSK (+66%). Des performances à mettre sur le compte de l’élargissement de la gamme des modèles des deux marques. Ces résultats ont donc été atteints malgré les effets de la pandémie du Covid-19 et les conséquences de l’état d’urgence sanitaire sur le marché automobile national ayant résulté en une forte baisse des ventes. « 2020 a été une année difficile mais qui a permis d’agir sur certains leviers pour garantir la rentabilité du groupe. Les investissements n’ont pas été ralentis et nous ambitionnons de porter le nombre de succursales de 65 à 100 », résume Abderrahim Bachiri, directeur administratif et financier de Auto Hall.

Ainsi, au niveau des performances commerciales, le Groupe a amélioré ses parts de marché. Le retard des ventes qui était de 36% à fin juin 2020 a été réduit à 11% à fin septembre avant d’être pratiquement rattrapé avec une croissance au dernier trimestre de 24%. La part de marché globale a atteint 15% avec une amélioration de 3 points. Autre résultat : Auto Hall a réalisé un chiffre d’affaires de 3 milliards de DH en baisse de 5% par rapport à 2019, tandis que le résultat net a été de 131 millions de DH en baisse de 23% par rapport à l’année précédente. Pour sa part, le chiffre d’affaires consolidé du Groupe a atteint 3,9 milliards de DH en baisse de 11% par rapport à celui de l’année précédente, alors que le résultat net consolidé était de 144 millions de DH en baisse de 9%. L’EBITDA ressort au même niveau que l’année précédente à 455 millions de DH.

« Le résultat social a été impacté par la baisse du chiffre d’affaires et surtout la baisse du SAV. Auto Hall a reçu 40 millions de DH de dividendes en moins (16 millions de DH en 2020 contre 56 millions de DH en 2019). Cette baisse a été compensée par les produits de la cession d’immobilisation (67 millions de DH) », note Abderrahim Bachiri. Concernant 2021, les prévisions du marché automobile marocain sont en retrait, soit 150.000 véhicules. Un volume en deçà du résultat de 2019 (177.379 véhicules). Pour Auto Hall, l’objectif est de consolider et renforcer les parts de marchés acquis en 2020.

 
Article précédent

Semaine virtuelle du Maroc : les opérateurs irlandais appelés à investir dans l’industrie automobile et aéronautique

Article suivant

L’OCP, la Trade and Development Bank et DLTLEDGERS propulsent le commerce intra-africain via la blockchain