Automobile

Marché automobile : l’embellie se poursuit en octobre

Les dernières statistiques de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc en attestent : les ventes de voitures neuves ont enregistré une progression appréciable durant le mois d’octobre. Une tendance qui pourrait se confirmer durant les deux derniers mois de l’année. 


Si l’on en croit la dernière livrée statistique de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc, les affaires ont été un peu plus prospères pour le seul mois d’octobre (c’était le cas également en septembre dernier) avec une hausse du volume de vente estimée à 4,6% comparativement aux ventes d’octobre 2018. En clair il s’est écoulé 13 213 véhicules neufs tous segments confondus le mois dernier. En revanche, et au global, le volume des ventes a atteint 130 681 unités, soit un recul de -7,34% par rapport à la même période de l’année dernière.

Parlons chiffres : la catégorie des véhicules particuliers a enregistré 116 214 ventes à fin octobre 2019, soit un recul de -10,16%. Pas de changements notables s’agissant du podium des ventes pour les véhicules particuliers ; Dacia (Renault Maroc) demeure toujours en tête avec 34 823 véhicules écoulés. Cependant, la marque franco-roumaine régresse au global de -11,04 % par rapport à 2018. Même cas de figure chez Renault (Renault Maroc) qui, bien que demeurant sur la deuxième marche du podium avec 16 926 voitures vendues, enregistre un ralentissement de ses ventes, comparé à la même période de l’année dernière (-6,03%). C’est Peugeot (Sopriam) qui s’accapare la troisième marche du podium, la marque au Lion qui voit ses ventes progresser. En effet, 8 599 véhicules ont été immatriculés depuis le début de l’année, soit une progression de 6,25% par rapport à la même période un an auparavant.

Le segment des voitures de luxe demeure toujours une affaire allemande, Mercedes (AutoNejma) ayant repris les commandes avec 2 124 unités vendues depuis le début de l’année (malgré une régression de -11,98% par rapport à octobre 2018). BMW (Smeia) occupe la deuxième marche du podium avec 2 075 modèles écoulés (-7,28%). Audi s’octroie la troisième place avec 1 588 unités vendues à fin octobre (-22,2%).

Le VUL performe

Tous les indicateurs semblent au vert s’agissant du segment des utilitaires légers qui, depuis le début de l’année, se porte bien. À fin octobre, 14 470 véhicules ont été vendus, soit une évolution de 23,97% entre 2018 et 2019. C’est Renault qui décroche la première marche du podium, la firme au losange ayant écoulé 2 668 utilitaires légers à fin octobre, soit une évolution de 2,58%. Ford (Scama-Auto Hall) conserve la deuxième marche du podium avec 2 130 unités vendues (+16,58%). On retrouve sur la troisième marche du podium Mitsubishi (Diamond Motors-Auto Hall) qui a vendu 1 488 véhicules, soit une croissance de 18,28%.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Le Crédit Agricole s'engage pour le développement de la TPME

Article suivant

Vidéo. Benchaâboun : « Le secteur privé doit à son tour publier les délais de paiement »