Automobile

Marché des véhicules neufs. Tendance toujours baissière à fin juillet 2022

Comme il fallait s’y attendre, le marché des véhicules neufs dans le Royaume est toujours en berne. En juillet dernier, il s’est soldé par un recul des ventes de –12,31%, tous segments automobiles confondus, comparativement à la même période en 2021. 

Selon les dernières statistiques de ventes globales communiquées par l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM), le véhicule particulier a enregistré une baisse de -10,34% avec 10 592 unités vendues par rapport au mois de juillet 2021, période durant laquelle il s’était écoulée 11 814 unités.

Quant au segment du véhicule utilitaire léger, il a connu également une baisse de -27,40 % avec 1 121 unités vendues en juillet 2022 contre 1 544 unités vendues à la même période en 2021. Toujours selon l’AIVAM, le marché global à fin juillet 2022 totalise 95 544 unités, en baisse donc de -11,03% comparativement à fin juillet 2021 où il s’est écoulé 107383 unités.

Lire aussi | Citroën C4 X et ë-C4 X électrique. Joli mélange des genres

S’agissant du top 3, toujours au cumul et pour le segment des véhicules particuliers, Dacia conserve son leadership avec 23 634 immatriculations à fin juillet dernier, soit une part de marché (PDM) de 27,55%, mais enregistre une baisse de -13,02% par rapport à la même période en 2021.

C’est toujours Renault qui occupe la deuxième marche du podium avec 11 946 livraisons (PDM de 13,93%), malgré un recul de -12,06%. Hyundai surfe sur un trend haussier, totalisant depuis le début de l’année 8 575 ventes (10% de PDM), en plus d’une croissance de 14,06%.

Pour ce qui est du segment des véhicules utilitaires légers qui, lui aussi, est en recul, Renault conserve la plus haute marche du podium avec au cumul 2 376 unités vendues (soit une PDM de 24,31%). DFSK monte sur la deuxième marche du podium avec 1 439 utilitaires écoulés depuis le début de l’année (14,72% de part de marché). C’est Ford qui s’octroie la troisième marche du podium avec 1 224 unités, soit 12,52% de PDM.

 
Article précédent

Mediterrania Capital prépare le lancement d’un quatrième fonds pour les PME marocaines

Article suivant

Le Conseil de la concurrence sanctionne l'Ordre des experts-comptables