Automobile

Marché des voitures neuves : un démarrage poussif

Les compteurs à peine remis à zéro, le marché automobile des voitures neuves s’est très doucement remis en marche depuis le début de l’année. Et on ne peut pas dire d’emblée que tout va pour le mieux.  


Une première radiographie à fin janvier laisse entrevoir que le segment du véhicule particulier (VP) toussote déjà (en baisse de -3,61% par rapport à janvier 2019), au contraire de celui des utilitaires légers (VUL) dont les indicateurs sont apparemment dans le vert (+26,32%). Les symptômes (tenaces) qui ont gangrené le marché l’année dernière risquent-ils encore d’affecter l’exercice 2020 ?

Dans le segment VP, trois marques généralistes du top 10 ont tiré leurs épingles du jeu à fin janvier 2020, comparé à la même période à fin 2019, à savoir Renault, Volkswagen et Opel. Au classement, pas de changement s’agissant du trio de tête, Dacia, malgré un repli de -6,4%, demeure la marque la plus vendue dans le Royaume, suivi de Renault (+29,9%) et de Hyundai (-7,19%). Sachez que 11 189 véhicules neufs (VP+VUL) ont été écoulés pour ce seul mois de janvier 2020, soit une baisse de -1,15 % comparé à la même période en 2019.

En revanche, les opérateurs du segment premium, et plus particulièrement le trio de tête, enregistrent déjà un bon démarrage commercial, Mercedes ayant écoulé 223 véhicules (+40,25% de croissance) et s’octroyant la plus haute marche du podium, suivi de BMW (+4,43%) avec 212 unités vendues et d’Audi (+39,34%) avec 170 unités écoulées. Les petits pick-up ont décidément le vent en poupe dans le Royaume, la marque chinoise DFSK (Groupe Auto Hall) dominant pleinement ce marché avec 264 engins vendus sur ce seul mois de janvier.

Comment devrait évoluer la courbe des ventes cette année ? Positivement, compte tenu de l’avalanche de nouveautés qui viendra agrémenter les showrooms des importateurs locaux. Ajoutez-y la tenue du Salon Auto Expo prévu en juin prochain et les offres promotionnelles continuelles rythmant inlassablement le quotidien de la clientèle. Reste à savoir comment va réagir la clientèle qui peut se laisser happer par une sorte d’attentisme pré-salon Auto Expo comme ce fût le cas auparavant. Un marché à suivre de près et dont la livrée prochaine des chiffres de l’AIVAM prévue à fin février devrait confirmer ou infirmer la tendance.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Le Luxembourg fait trembler les exportateurs marocains

Article suivant

Casa Transport : La trémie de Ghandi opérationnelle avant le délai