Auto

Marché des voitures neuves au Maroc : un secteur en pleine convalescence

Après avoir vu ses ventes s’effondrer totalement depuis mars dernier, eu égard à la pandémie de Covid-19, le marché automobile des voitures neuves est en pleine phase de convalescence. Certes, la route est encore longue avant qu’il ne respire à plein poumon.  À scruter les chiffres de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam), les livraisons globales à la fin du premier semestre ont chuté de «seulement» 33,45% par rapport à la même période de l’année dernière. Dans le détail, 9 651 véhicules neufs ont été vendus le mois dernier, dont 8 264 véhicules particuliers et 1 387 véhicules utilitaires légers. Au cumul des six premiers mois de l’année, la régression s’élève à 43,3%, ce qui correspond à des immatriculations en baisse de l’ordre de 45 774 unités, contre 80 735 ventes enregistrées au premier semestre de l’année dernière.


Lire aussi | Essai Nissan Qashqai : une valeur sûre

Dans le détail et s’agissant des ventes totales tous segments confondus et depuis le début de l’année, Dacia conserve de la tête et des épaules la plus haute marche du podium, affichant 13 828 livraisons sur le premier semestre. Deuxième marque sur le marché automobile, Renault a écoulé durant les six premiers mois de l’année 5 861 véhicules. Hyundai truste la troisième marche du podium avec 3 298 VP&VUL vendus depuis le début de l’année.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Air Arabia Maroc dévoile le programme de ses vols internationaux

Article suivant

Reprise des vols internationaux : le Maroc négocie avec l’Union européenne