Tourisme

Marché français : L’ONMT rafle plusieurs contrats

Rendez-vous incontournable des professionnels français et européens du secteur touristique, la 41ème édition du Salon IFTM TOP Resa s’est soldée pour la délégation marocaine, sous la houlette de l’Office National Marocain du Tourisme par un franc succès. Plusieurs partenariats concrets ont été paraphés. Et ils ne devraient pas être les seuls.


De notre envoyé spécial à Paris David Jérémie

C’est sous le prisme d’une actualité encore brûlante que se sont ouvertes le mardi 1er octobre courant les portes de la 41ème édition de l’IFTM Top Resa à Paris, le plus grand des Salons français du tourisme et des voyages. La faillite de Thomas Cook ainsi que celles d’Aigle Azur et de XL Airways n’ont pas manqué d’alimenter toutes les conversations. Une nouvelle donne économique et stratégique qui, si elle a impacté fortement et de par le monde de nombreux opérateurs du tourisme, a donné du grain à moudre aux professionnels qui réfléchissent d’ores et déjà aux nouvelles habitudes de consommation de la clientèle et à la stratégie à mettre en place pour justement la séduire. Toujours est-il que tous les indicateurs semblent attester que l’exercice commercial de la saison touristique 2018-2019 a été flatteur pour bon nombre de voyagistes français et internationaux. C’est dans ce contexte qu’a débarqué sous la houlette de l’Office Nationale Marocain du Tourisme (ONMT) la délégation marocaine. Particulièrement bien affûtée et prête à en découdre, cette dernière a mené tambour battant une prospection active, comme en a témoigné l’affluence record sur le stand national, rythmée çà et là par plusieurs signatures de contrats commerciaux. 

Trois contrats actés

L’entame de la saison touristique 2019-2020 dans le Royaume se profile d’ores et déjà sous les meilleurs auspices. En effet, l’ONMT par la voie de son directeur général Adel El Fakir a paraphé plusieurs contrats commerciaux en marge de ce Salon avec les opérateurs français. A commencer par ce partenariat acté avec NG Travel, une holding œuvrant sur le marché du tour-operating. Cette dernière prévoit une croissance de 30% sur la destination Maroc pour la période hivernale 2019-2020 par rapport à la même période un an auparavant. Faut-il rappeler que NG Travel dispose d’une large palette de séjours touristiques couvrant un choix de près de 30 destinations.

Chakib Benmoussa, ambassadeur du Maroc en France, Adel El fakir, DG de l’ONMT, et Olivier Kervella, PDG de NG Travel en pleine discussion

Autre partenariat signé, celui liant l’ONMT à MisterFly, un producteur de séjours et distributeur de voyages spécialisé dans la réservation en ligne de billets d’avion, de nuits d’hôtel et de location de voitures. Les deux partenaires ont ainsi paraphé le développement et le renforcement de la programmation Maroc. Par ailleurs, des discussions liées aux performances sur le Maroc, aux résultats préliminaires de la saison en cours ainsi que la mise en avant de la destination Maroc sur la plateforme MisterFly ont été évoquées entre l’Office et son partenaire.

Signature d’un accord de partenariat pour la saison hiver 2019/2020 liant l’ONMT à Transavia par Nathalie Stubler, PDG de Transavia France et Adel El Fakir, DG de l’ONMT.

Enfin, les flashs et autres boutons poussoir des smartphones ont également crépité en début d’après-midi sur le stand de l’ONMT. Rendez-vous y avait été pris entre Nathalie Stubler, PDG de Transavia France et Adel El Fakir. Au menu des discussions, le développement et le renforcement des capacités au départ de la France sur les différentes destinations touristiques du Maroc pour les prochaines saisons. Une rencontre qui s’est soldée par la signature d’un accord de partenariat pour la saison hiver 2019/2020 liant l’ONMT à Transavia avec notamment l’ouverture de la nouvelle ligne directe Paris Orly-Ouarzazate (2 fréquences par semaine) ou encore le renforcement de la ligne Nantes-Agadir (5 fréquences par semaine).

Le Maroc en force

A croire le staff de l’ONMT, d’autres négociations avancées sont toujours dans le pipe et devraient déboucher tôt ou tard sur des réalisations complètes. Une chose est sûre : la délégation marocaine, lors de ce déplacement à Paris, a réellement mis les petits plats dans les grands. Le stand Maroc à l’IFTM a détonné comparativement aux autres. En effet, on y a recensé pas moins de 26 co-exposants représentant notamment les principaux acteurs publics et privés du tourisme dans le Royaume au rang desquels les émissaires des compagnies aériennes locales, les représentants des CRT (Conseil Régional de Tourisme) et (Conseil Provincial de Tourisme), les principales agences de voyages et autres groupes hôteliers. Des opérateurs qui ont permis d’offrir une visibilité optimale du Maroc ainsi que ses multiples destinations.

Lire aussi : Faillite de Thomas Cook : l’ONMT rassure

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Challenge #711

Article suivant

Canada : une croissance démographique boostée par l'immigration